Version classiqueVersion mobile

L'impersonnel en littérature

 | 
Anthony Larson
, 
Hélène Aji
, 
Brigitte Félix
, 
et al.

Les auteurs

Texte intégral

1Hélène Aji est professeur de littérature américaine à l’université du Maine (France) et directrice du Labo 3L. AM (Littératures, Langues et Linguistique). Elle est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages sur la poésie américaine moderniste et contemporaine (William Carlos Williams : un plan d’action, collection Voix américaines, Belin, 2004). Récemment, elle a rassemblé les articles du numéro 1, volume V (juin 2007) de la revue électronique EREA (http://www.e-rea.org) consacré à « Poésie et Autobiographie ».

2Jane Augustine est poète, critique et essayiste. Sa recherche porte sur le modernisme, les femmes poètes (H.D., Lorine Niedecker) et les questions de religion en littérature. Elle a fait l’édition critique The Gift by H.D. The Complete Text (UP Florida, 1998) et a reçu la H.D. Fellowship in American Literature de la Beinecke Library, Yale. Son quatrième recueil de poèmes, A Woman’s Guide to Mountain Climbing, est sorti en mai 2008 chez Marsh Hawk Press.

3Anne Battesti est maître de conférences en littérature américaine à Paris X-Nanterre. Sa thèse portait sur Gravity’s Rainbow de Thomas Pynchon, auteur auquel elle a consacré plusieurs articles, et un livre : Thomas Pynchon, l’approche et l’esquive, Paris : Belin (collection « Voix américaines »), 2004. Elle a également travaillé sur le sublime, sur Henry James, sur l’écrivain contemporain Gary Lutz, et a préfacé une édition française de The House of the Seven Gables (Paris : Garnier Flammarion, 1995).

4Sylvie Bauer est maître de conférences à l’université Paris X-Nanterre, où elle enseigne la traduction et la littérature américaine et participe à la préparation à l’épreuve orale du Capes d’anglais. Elle a rédigé une thèse sur les romans de Walter Abish, Russell Hoban et Donald Barthelme et travaille sur la fiction américaine contemporaine. Elle a publié un ouvrage intitulé, Walter Abish, l’arpenteur du langage, dans la collection « Voix américaines » (Belin), ainsi que des articles sur des écrivains américains tels que Donald Barthelme, Don DeLillo, Philip Roth et Percival Everett.

5Étienne Boillet (né en 1979) compte soutenir en 2008 une thèse de doctorat sur l’œuvre de l’écrivain italien Tommaso Landolfi (1908-1979), à laquelle il a déjà consacré plusieurs communications et articles.

6David christoffel est l’auteur d’opéras parlés (tels que « Le Déchante- Merdier » en 1999, « Lamento sans les poils » en 2006), outre des travaux critiques poétiques en revues (« Doc (k) s », « Action restreinte », « Il Particolare ») et à la radio (Arte Radio, France Culture et, surtout, des radios associatives), il a récemment publié le « Traité du délassement » (Hapax) et le CD « Oecumétrucs » (Artalect). Ses recherches à l’EHESS portent essentiellement sur les rapports entre poésie et musique (publications sur Satie, Picabia, Tarkos…).

7Thomas constantinesco est allocataire moniteur à l’université Paris 7 – Denis-Diderot où il prépare une thèse sur l’écriture de la pensée dans les essais de Ralph Waldo Emerson. Il est l’auteur d’un article intitulé « Portraits à la lettre : la correspondance d’Emerson et de Carlyle » (RFEA 112, juin 2007) et d’une étude à paraître sur l’imaginaire national d’Emerson.

8Brigitte Félix est maître de conférences à l’université du Maine (Le Mans) et membre du Labo 3L. AM. Ses travaux de recherche portent sur la fiction américaine de la seconde moitié du xxe siècle jusqu’à aujourd’hui. Elle est l’auteur d’une thèse et d’une monographie sur William Gaddis (Belin, 1997), ainsi que d’articles sur ce même romancier et sur divers écrivains américains contemporains (Paul Auster, Robert Coover, Mark Z. Danielewski, Patricia Eakins, William H. Gass, Joseph McElroy, Percival Everett, Curtis White).

9Jean-Michel Ganteau est professeur de littérature anglaise à l’université Paul Valéry – Montpellier 3. Il dirige la revue Études britanniques contemporaines. Il est l’auteur de deux monographies, David Lodge : le choix de l’éloquence (Presses universitaires de Bordeaux, 2001) et Peter Ackroyd et la musique du passé (Houdiart, 2008). Il a également publié, en collaboration avec Christine Reynier, deux volumes aux Presses universitaires du Languedoc et de la Mediterranée Impersonality and Emotion in Twentieth-Century British Literature (2005) et Impersonality and Emotion in Twentieth-Century British Arts (2007) ; et, en collaboration avec Susana Onega, The Ethical Component in Experimental British Fiction since the 1960s (Cambridge Scholars Press, 2007). Il a également publié quelques cinquante articles sur le roman britannique contemporain, s’intéressant particulièrement à l’éthique des affects (ce qui l’a amené à se pencher sur des manifestations telles que le baroque, le camp, le kitsch, le mélodrame, la romance, etc.).

10François Gavillon est maître de conférences à l’université de Bretagne occidentale (Brest/Quimper). Il est l’auteur d’un livre sur l’œuvre romanesque de Paul Auster (Paul Auster. Gravité et légèreté de l’écriture, PUR, 2000). Sa recherche actuelle porte sur l’articulation entre littérature, nature sauvage et environnemen- talisme aux États-Unis. Il a publié plusieurs articles sur les essais et fictions de Edward Abbey et de Rick Bass.

11Hélène Guillaume, maître de conférences à l’université de Perpignan – Via Domitia, est spécialiste de la littérature américaine du xixe siècle et en particulier de Melville à qui elle a consacré sa thèse ; elle explore chez cet auteur la manière dont son écriture se construit en lui échappant.

12Michael heller est poète et professeur émérite de New York University. Il est l’auteur de nombreux recueils de poèmes dont récemment Exigent Futures : New and Selected Poems (Cambridge : Salt Publishing, 2003) et de mémoires, Living Root. Son ouvrage sur les poètes objectivistes, Convictions Net of Branches, a reçu le prix Di Castagnola de Société des Poètes d’Amérique. Ses essais ont été rassemblés sous le titre Uncertain Poetries (Cambridge : Salt Publishing, 2005).

13Olivier Jacquemond enseigne la culture générale au sein du département « Culture et communication » du pôle universitaire Léonard de Vinci. Membre du Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques (université Paris VII), il termine actuellement des recherches doctorales sur l’amitié dans la pensée philosophique et la littérature. Il est également l’auteur d’un triptyque sur le Secret paru en avril 2008 : Les 3 secrets (édition revue et complétée), éditions Sens & Tonka.

14Actuellement ATER à l’université Paris IV – Sorbonne, Xavier Kalck vient d’achever un doctorat portant sur les poétiques objectivistes, en s’attachant tout particulièrement aux échos philosophiques du modernisme américain. Il a également édité et préfacé la première édition des Selected Poems du poète anglais contemporain Anthony Barnett.

15Anthony Larson est maître de conférences en études anglophones à l’université du Maine, Le Mans et membre du Labo 3L. AM.

16Hélène Lecossois est maître de conférences à l’université du Maine, France, où elle enseigne la littérature britannique et irlandaise des xxe et xxie siècles. Elle est membre du Labo 3L. AM. Elle a écrit une thèse et plusieurs articles sur le langage dramatique et la mise en scène du corps dans les pièces courtes de Samuel Beckett. Ses recherches portent actuellement sur les formes de la réécriture au théâtre.

17Reza Mir-Samii, maître de conférences en linguistique au département de Lettres de l’université du Maine (Le Mans) est spécialiste de morphosyntaxe et de l’énonciation du français contemporain et étend ses recherches à la linguistique persane et aux langues du monde. Il est en outre membre du Labo 3L. AM, membre associé du groupe de Recherche sur le Français Contemporain (université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III), et co-directeur de rédaction de la revue de linguistique Faits de Langues éditée chez Ophrys.

18Après avoir soutenu une thèse de doctorat sur les Lumières allemandes (Gottsched et les libertins français, en particulier Fontenelle et Bayle), Marie- Hélène Quéval s’est orientée vers la littérature contemporaine en RDA (1985-1995), pour étudier le Wenderoman, c’est-à-dire le roman de la Réunification allemande, en particulier Wolfgang Hilbig, Thomas Brussig, et Jens Sparschuh, dans leur relation aux structuralistes et poststructuralistes français. Le livre présenté dans le cadre de son habilitation Wenderoman, Déconstruction du roman et roman de la déconstruction, 1985-1995, Wolfgang Hilbig, Jens Sparschuh, Thomas Brussig (339 pages) sera publié aux Presses universitaires de la Sorbonne. Elle est membre du Labo 3L. AM.

19Christine Savinel est professeur de poésie américaine à l’université de ParisSorbonne Nouvelle. Elle est l’auteur de Emily Dickinson et la grammaire du secret (1993), et a édité et traduit les Journaux de Sylvia Plath (1999). Elle a publié de nombreux articles et essais sur la poésie et les arts visuels. Elle prépare, avec Antoine Cazé, l’édition de l’Anthologie de la poésie américaine pour Gallimard-La Pléiade.

20Ricardo Tejada est docteur en philosophie (Université Autonome de Madrid, 1995), maître de conférences en civilisation espagnole à l’université du Maine, depuis 2000 et membre du Labo 3L. AM. Il est l’auteur de plusieurs articles sur l’histoire des idées en Espagne.

21Rajeshwari Vallury enseigne la littérature, la culture, et le cinéma français à l’université du Nouveau Mexique aux États-Unis. Elle est l’auteur de Surfacing : the Politics of Desire : Literature, Feminism, and Myth, qui est sorti aux Presses universitaires de Toronto en 2008. Elle prépare actuellement un livre sur le roman algérien postcolonial, Metaphors of Invention and Dissension : The Politics of National Allegory in the Algerian Novel.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search