Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le superflu

Chose très nécessaire

Gaïd Girard (dir.)

Le superflu, chose très nécessaire selon Voltaire, est éminemment protéiforme et traverse tous les domaines et toutes les époques de l’activité humaine soumise à la norme et aux échanges. De Shakespeare à Paul Auster, du mélancolique de Burton au dandy, de Keynes au jazz, de Hume à Sherlock Holmes, le superflu a toujours eu un rôle moteur, sinon fondateur dans la redéfinition incessante des champs esthétiques, sociaux, économiques et philosophiques. Ce qui était considéré comme superflu de...


Lire la suite
  • Éditeur : Presses universitaires de Rennes
  • Collection : Interférences
  • Lieu d’édition : Rennes
  • Année d’édition : 2004
  • Publication sur OpenEdition Books : 18 juillet 2016
  • EAN (Édition imprimée) : 9782868479228
  • EAN électronique : 9782753545984
  • Nombre de pages : 292 p.
Gaïd Girard
Introduction

Le superflu, chose très nécessaire

V. Esthétique du superflu : débords et entre-deux

Liliane Louvel
Le tiers pictural

Un superflu nécessaire : « l’espace hanté des images »

Cornelius Crowley
Conclusion

De l’ontologie à l’économie politique du superflu

Gaïd Girard
Postface

© Presses universitaires de Rennes, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540