Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lignes et lignages dans la littérature arthurienne

 | 
Christine Ferlampin-Acher
, 
Denis Hüe

Les auteurs

Texte intégral

1Sophie Albert prépare une thèse à l’université Paris IV-Sorbonne sous la direction de J. Cerquiglini-Toulet. Elle est actuellement attachée temporaire d’enseignement et de recherches à l’université Toulouse II-Le Mirail. Elle travaille sur Guiron le Courtois et, plus largement, sur le roman arthurien en prose.

2Jean-Louis Benoît est maître de conférences à l’université de Bretagne-Sud à Lorient. Il travaille sur la littérature religieuse narrative, en particulier sur les miracles. À paraître aux éditions Champion en 2007 : Cinq Miracles de Nostre Dame de Gautier de Coinci.

3Anne Berthelot est professeur de français et d’études médiévales à l’université du Connecticut. Spécialiste de la légende arthurienne, elle a publié de nombreux articles, des éditions de textes et des traductions, ainsi que Figures et fonction de l’écrivain au xiiie siècle (Montréal/Paris, 1991) et La Légende du roi Arthur (Paris, éditions du Chêne, 2004).

4Hélène Bouget est actuellement attachée temporaire d’enseignement et de recherches à l’université d’Aix-en-Provence. Elle prépare une thèse à l’université de Haute-Bretagne (Rennes 2) : « L’énigme dans les romans arthuriens français (fin du xiie siècle-premier tiers du xiiie) », sous la direction de C. Ferlampin-Acher. Elle travaille sur la poétique arthurienne.

5Danielle Buschinger est professeur à l’université d’Artois. Elle est spécialiste de littérature allemande médiévale. Elle est l’auteur de nombreuses études et a publié entre autres des traductions du Wigalois de Wirth von Gravenberg (Champion, 2004) et du Lanzelet d’Ulrich von Zatzilhoven (Champion, 2003).

6Marie-Madeleine Castellani, est professeur de langue et littérature médiévales à l’université Lille 3. Elle est spécialiste des romans d’Antiquité, mais a aussi travaillé sur le domaine arthurien et les romans en vers du début du xiiie siècle.

7Catherine Daniel est maître de conférences à l’université Rennes 2-Haute Bretagne. Son domaine de recherche concerne la récupération politique de la légende arthurienne (xiie-xvie siècle). À paraître aux éditions Brepols, en 2007, Les prophéties de Merlin et la culture politique.

8Corinne Denoyelle, professeur agrégée dans le secondaire, a soutenu en 2006 à l’université Paris 3-Sorbonne une thèse préparée sous la direction d’Emmanuèle Baumgartner puis Michelle Szkilnik sur Le dialogue dans les textes courtois des xiie et xiiie siècles. Analyse pragmatique et narratologique, à paraître en 2007 aux Presses Universitaires de Rennes sous le titre Poétique du dialogue médiéval.

9Sébastien Douchet est maître de conférences à l’université Aix-Marseille I. Ses travaux portent en particulier sur la spatialité et son statut dans la littérature et l’iconographie du Moyen Âge. À paraître aux éditions Champion : L’Écriture de l’espace. Études des Continuations du Conte du Graal (1191-1240).

10Christine Ferlampin-Acher est professeur de langue et littérature médiévales. Elle travaille sur le roman, en particulier le roman arthurien (Perceforest, Artus de Bretagne). Elle a publié Fées, bestes et luitons. Croyances et merveilles dans les romans français en prose (xiiie-xive siècles) (Presses Universitaires Paris Sorbonne, 2002) et Merveilles et topique merveilleuse dans les romans médiévaux (Champion, 2003). À paraître en 2007 chez Champion, Guillaume d’Angleterre (« Champion Classiques ») et Tristan en prose, BnF Fr. 757, t. V (« Classiques Français du Moyen Âge »).

11Francis Gingras est professeur au Département d’études françaises de l’université de Montréal. Ses recherches portent sur le développement de la forme romanesque entre le xie et le xiiie siècle. Il a publié Érotisme et merveilles dans le récit français des xiie et xiiie siècles (Paris, Champion, 2002) et dirige le projet de Thesaurus informatisé des motifs merveilleux, initié par Francis Dubost à l’université Montpellier 3.

12Denis Hüe est professeur de langue et littérature médiévales à l’université Rennes 2. Il est spécialiste de lyrique (en particulier de lyrique mariale) et s’intéresse à l’encyclopédisme. Il a publié entre autres La Poésie Palinodique à Rouen, 1486-1550 (Champion, 2002). À paraître : Meschinot, ballades des princes et œuvres diverses (Champion, « Classiques Français du Moyen Âge »).

13Danièle James-Raoul est maître de conférences en ancien français à l’université Paris IV-Sorbonne jusqu’en 2006 et professeur de langue et de littérature médiévales à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 depuis 2006. Elle a publié La parole empêchée dans la littérature arthurienne (Champion, 1997), et travaille plus particulièrement sur les questions de poétique et de rhétorique aux xiie et xiiie siècles (arts poétiques médio-latins, styles d’écrivain). Elle prépare une édition du Roman de Silence (à paraître aux éditions Champion, « Classiques Français du Moyen Âge »).

14Jean-Marc Pastré est professeur à l’université de Rouen. Il est spécialiste de litté allemande médiéviale. Il a publié entre autres La ville, du réel à l’imaginaire, (Presses Universitaires de Rouen, 1995), Rhétorique et adaptation dans les œuvres allemandes du Moyen Âge (Presses Universitaires de Rouen, 1995), Structures littéraires et tripartition fontionnelle dans le Parzival (Paris, Klincksieck, 1993).

15Florence Plet-Nicolas est maître de conférences à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux 3. Ses recherches sur l’onomastique arthurienne (La Création du monde. Les noms propres dans le Tristan en prose, à paraître chez Champion, 2007) se sont élargies à la thématique du vin dans les textes médiévaux, ainsi qu’aux représentations du Moyen Âge dans l’imaginaire moderne (iconographie, cinéma, BD, pratiques ludiques et festives).

16Juliette Pourquery de Boisserin est chargée de cours en langue et littérature du Moyen Âge à l’université de Rennes 2. Elle prépare une thèse sur l’iconographie de Guiron le Courtois sous la direction de C. Ferlampin-Acher.

17Antoinette Saly est professeur honoraire à l’université de Strasbourg. Elle a publié de très nombreux travaux, en particulier sur le roman. Elle est l’auteur d’une édition du Meliacin de Girart d’Amiens (Senefiance, 27, 1990). Elle a publié Mythes et dogmes : roman arthurien, épopée romane (Orléans, Paradigme, 1999). Certains de ses articles portant sur la matière arthurienne sont regroupés dans Image, structure et sens. Études arthuriennes (Senefiance, 34, 1994).

18Mireille Séguy est maître de conférences à l’université Paris VIII-Vincennes. Ses recherches portent sur la littérature narrative médiévale des xiie et xiiie siècles et concernent les rapports entre la poétique du récit, la sémiologie et la théologie médiévales ainsi que sur le Moyen Âge dans la création et la critique contemporaines. Elle a publié Les romans du Graal ou le signe imaginé (Champion, 2001).

19Michelle Szkilnik est professeur de littérature du Moyen Âge à l’université Paris III. Elle s’intéresse au roman médiéval, arthurien et non arthurien. Elle a publié, entre autres, L’Archipel du Graal, Etude de l’Estoire del Saint Graal (Genève, Droz, 1991) et Jean de Saintré, Une carrière chevaleresque au xve siècle (Droz, 2003).

20Hélène Tétrel est maître de conférences en langue et littérature médiévales françaises à l’université de Bretagne Occidentale (Brest). Ses recherches portent sur les adaptations norroises des œuvres médiévales françaises. Sa thèse est publiée sous le titre : La Chanson des Saxons et sa réception norroise, avatars de la matière épique (Orléans, Paradigme, 2006).

21Richard Trachsler est membre de l’Institut universitaire de France, et enseigne la littérature française du Moyen Âge à l’université Paris IV-Sorbonne et à l’université de Zurich. Il s’intéresse particulièrement à la littérature romanesque et aux problèmes d’édition liés à ce type de textes. Il a publié entre autres Clôtures du Cycle Arthurien. Étude et Textes (Genève, Droz, 1996) et Disjointures-Conjointures. Étude sur l’interférence des matières narratives dans la littérature française du Moyen Âge, (Tübingen-Basel, A. Francke Verlag, 2000). Actuellement, il prépare une vaste enquête sur la littérature prophétique au Moyen Âge.

22Karine Ueltschi est maître de conférences à l’Institut Catholique de Rennes et chargée de cours à l’université Rennes 2. Elle a publié La didactique de la chair. Approches et enjeux d’un discours en français au Moyen Âge (Droz, 1993) et a soutenu en 2007 une habilitation à diriger des recherches, préparée sous la direction de Ph. Walter sur La Mesnie Hellequin en conte et en rime. Mémoire mythique et poétique de la recomposition.

23Barbara Wahlen est assistante à l’université de Lausanne. Elle prépare une thèse de doctorat sous la direction de Michelle Szkilnik et Jean-Claude Mühlethaler sur « Travail sur les modèles et création romanesque dans le Roman du roi Meliadus, première partie de Guiron le Courtois ». Ses recherches portent sur la littérature arthurienne, le Tristan en prose, Guiron le Courtois.

24Myriam White-Le Goff est maître de conférences en langue et la littérature médiévales à l’université d’Artois à Arras. Elle travaille sur les « frontières » entre textes littéraires et religieux au Moyen Âge et sur les géographies réelles et imaginaires. Elle a publié Changer le monde. Réécritures d’une légende, le purgatoire de saint Patrick (Paris, Champion, 2006).

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540