Version classiqueVersion mobile

Conflits de proximité et dynamiques urbaines

 | 
Patrice Melé

Deuxième partie. Étudier des situations d'action

« La terre ne se vend pas, elle s’aime et se défend »

La productivité sociale du conflit pour Atenco, Mexico

Antonio Azuela

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2001, le gouvernement mexicain lança le projet d’un nouvel aéroport pour la ville de Mexico, initiative qui va transformer le village de San Salvador Atenco en symbole mondial de la résistance aux grands projets d’infrastructure. Le conflit d’Atenco ne s’est pas seulement caractérisé par une intensité qui a mis à l’épreuve les capacités d’un gouvernement qui portait, au moment de son arrivée au pouvoir, l’auréole de la transition démocratique, mais également par une immense complexité. Nous analyserons ici le conflit au moyen de la méthodologie de notre projet afin d’en décrire les diverses formes de productivité sociale. Les processus de territorialisation déclenchés par le conflit d’Atenco n’ont pas seulement impliqué des transformations importantes quant au contrôle exercé par différents acteurs sur le territoire. En effet, si le mouvement a empêché le pouvoir étatique de mener à bien un projet d’infrastructure au nom de l’intérêt public, il a également entraîné un questionnem...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search