Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les habitants : acteurs de la rénovation urbaine ?

 | 
Didier Desponds
, 
Elisabeth Auclair
, 
Pierre Bergel
, 
et al.

Quatrième partie. Regards et voix croisés sur l'habitat social et la rénovation urbaine

Conte beauvaisien contemporain : L’ANRU et la Tour Harmonie du quartier Saint Jean

Sylvie Brodziak

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aux gens de Saint Jean et à l’équipe de l’Ecume du jour

Dans le patrimoine national, Beauvais, cité martyre, occupe une place particulière. Ville détruite dès 1940, sa reconstruction est toujours présentée comme exemplaire. Le quartier Saint Jean, terrain de notre recherche, n’est pas au centre de Beauvais. Ce n’est pas un quartier re-construit. C’est un territoire récent, périphérique – dans tous les sens du terme – et qui connaît selon les dires de ses habitants une situation de relégation.

Relégation comme nous l’indique le Trésor de la Langue Française signifie au sens propre : Action de mettre dans un lieu reculé ou peu prisé quelqu’un, quelque chose et, au sens figuré, action de rejeter au second plan.

Le conte qui va être ici présenté s’organise autour de deux personnages principaux l’ANRU (Agence nationale de la rénovation urbaine) et la Tour Harmonie (Tour H), symbole de la communauté des habitants du quartier Saint Jean comme ils aiment à le dire : « Le cœur du plateau, c’est...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540