Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La classe créative selon Richard Florida

 | 
Rémy Tremblay
, 
Diane-Gabrielle Tremblay

Chapitre 7. Le rôle des institutions dans l’économie créative

Marianna d’Ovidio

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’économie de la culture, liée à la connaissance, à la créativité, à l’activité artistique et à la culture locales1, représente aujourd’hui un des plus importants moteurs de développement du territoire. Le sujet anime le débat sur la ville et suscite des réflexions, des propositions et des méthodes sur la façon dont des espaces urbains peuvent devenir des lieux de création et des centres d’innovation. Les politiciens, les chercheurs et les experts se demandent si et de quelle manière la politique est capable de donner un soutien aux secteurs économiques liés à la culture et à la créativité.

Au sein de ce débat, la vision de Richard Florida a eu un grand retentissement. En créant le terme de « classe créative », il a proposé une théorie simple et qui a connu un grand succès dans le domaine du développement de la ville.

Selon Florida (2002, 2005, 2008) les secteurs qui apportent du développement économique ont tendance à se localiser dans les lieux habités par la classe créative. Cette ...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540