Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Économie et société dans la France de l'Ouest Atlantique

 | 
Guy Saupin
, 
Jean-Luc Sarrazin

La plantation coloniale : champs de cannes à sucre et esclavage à Saint-Domingue au xviiie siècle

Natacha Bonnet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude présente s’appuie sur l’exemple de trois familles métropolitaines propriétaires de plantations de cannes à sucre à Saint-Domingue au XVIIIe siècle : les familles Galbaud du Fort, Le Chauff de Kerguenec et Pays de Lathan. La dernière est angevine, les deux autres, nantaises. Hissées à la tête de ces exploitations coloniales par le seul jeu des alliances matrimoniales, ces trois dynasties n’ont de cesse de maintenir, et si possible d’améliorer ce capital foncier et humain.

Les trois plantations ou « habitations1 », exclusivement sucrières, sont localisées à l’ouest de la partie française de l’île de Saint-Domingue, en la juridiction du Port-au-Prince, à l’Arcahaye pour l’habitation Maré, propriété Le Chauff de Kerguenec et à Léogane pour les habitations des Sources et des Varreux, propriétés respectives des familles Galbaud du Fort et Pays de Lathan. Il s’agit ici de visualiser un tableau concret de l’organisation spatiale et productive des domaines antillais, et par conséquent...

© Presses universitaires de Rennes, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540