Version classiqueVersion mobile

Du Brésil à l'Atlantique

 | 
Laurent Vidal
, 
Didier Poton

Troisième partie. Histoires des échanges culturels internationaux

Du latino-américanisme à l’américanisme : brève réflexion sur la structuration des études américanistes en France

Jean-Michel Blanquier et Éric Monteiro

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entretien entre Éric Monteiro (université de La Rochelle) et Jean-Michel Blanquer (université de Paris 3 - Sorbonne nouvelle)

Éric Monteiro : La structuration de l’américanisme s’inspire fortement des modèles qui, dès l’aube du XXe siècle, ont annoncé et permis la progressive création d’un institut spécialisé au début des années 1950. Pensez-vous que les motivations des chercheurs et des responsables de la politique scientifique de nos jours soient les mêmes que celles qui ont inspiré Fernand Braudel, Jean Sarrailh ou Pierre Monbeig, et quelques autres, en leurs temps ?

Jean-Michel Blanquer : Pour l’essentiel, oui. Je pense qu’évidemment il y a des points communs et des différences, c’est même naturel. Du côté des points communs, je commencerais par dire qu’il y avait une conception qui remonte à Montaigne et à la découverte des Amériques et qui est que le continent américain, et quel que soit le vocabulaire qu’on utilise dans le passé ou aujourd’hui, est le continent par excellence d...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search