Versión clásicaVersión móvil

Du Brésil à l'Atlantique

 | 
Laurent Vidal
, 
Didier Poton

Deuxième partie. Histoires atlantiques

Les « Toupinambous » de Monsieur de Mornay

Didier Poton

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Le 6 février 1606, Philippe Duplessis-Mornay fait conjointement avec son épouse, Charlotte Arbaleste, son testament. L’acte est rédigé à Saumur, la ville dont Mornay est gouverneur depuis 15891. Il est vraisemblable que c’est l’état de santé de l’épouse qui engage le couple à tester. Déjà atteinte de divers maux comme l’attestent sa correspondance et le préambule du testament, Charlotte Arbaleste ne se remet pas du décès de leur fils unique, Philippe, mortellement blessé le 23 octobre 1605 au siège de la ville de Gueldres dans les rangs de l’armée de Maurice de Nassau engagée dans de rudes combats contre le général espagnol, Spinola. Apprenant par la bouche du pasteur Bouchereau, la mort de son fils, Mornay murmure : « J’ai perdu mon fils, j’ai donc perdu ma femme. » Charlotte Arbaleste n’assiste pas à l’enterrement le 21 avril 1606. Elle meurt moins d’un mois plus tard, le 15 mai suivant2.

C’est dans ce contexte, tragique, que Mornay rédige ce testament conjoint. Après des paragraph...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search