Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Guerres et paix en Afrique noire et à Madagascar

 | 
Alain Tirefort

La « pacification » de Madagascar : septembre 1896 - mai 1905

Les représentations photographiques du fonds FTM à Antananarivo

Alain Tirefort

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Le 1er octobre 1895, au terme de sept mois d’expédition militaire qui fit la une des journaux français1, un nouveau, un véritable protectorat est imposé à la puissance merina2 qui contrôle tout au plus les deux tiers de l’île de Madagascar qu’elle prétend diriger. La jeune reine Ranavalona III, son époux et premier ministre Rainilaiarivony ayant été écarté, doit désormais composer avec un Résident général nommé par le Quai d’Orsay, le préfet Hippolyte Laroche.

Le 19 mai 1905, Gallieni, gouverneur général de Madagascar et dépendances, s’embarque pour la France sur le Melbourne. Il quitte Madagascar pour ne plus y revenir après neuf années de gouvernement, de « règne », qui lui ont permis d’accomplir l’ambition jamais réalisée de la Maison de Radama : unifier politiquement la Grande Île. Fin 1896 en effet, la maîtrise de ce territoire est loin d’être une réalité. La nouvelle colonie, annexée par voie législative – loi promulguée le 6 août 1896 –, confiée au général Gallieni investi des...

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540