Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerres et paix en Afrique noire et à Madagascar

 | 
Alain Tirefort

Les reliques royales, regalia des rois sakalava de l’Ouest malgache, au cœur des guerres coloniales (1880-1914)

Marie-Pierre Ballarin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les sociétés sakalava de l’ouest malgache, le culte des reliques des ancêtres est un système ancien, pratiqué dans un cadre familial, avant la formation des monarchies au XVIIIe siècle. Il évolue en culte dynastique au fur et à mesure de la constitution des dynasties. Dès lors, des reliques sont confectionnées à partir d’éléments prélevés sur le corps du roi défunt et par leur médiation, l’ancêtre tient la même place protectrice que le saint médiéval pour les descendants royaux, mais aussi pour l’ensemble des sujets. La protection reconnue aux reliques se transforme au XVIIIe siècle en légitimation politique du rôle de la dynastie. Désormais, les restes du corps du roi sont conservés dans un reliquaire et jouent un rôle fondamental dans l’exercice du pouvoir.

Les royautés sakalava, se sont édifiées en suivant un tracé migratoire du sud au nord de la côte ouest de Madagascar, ceci, du XVIIe à la première moitié du XIXe siècle1. Ce sont des royautés que l’on peut qualifier de sacr...

Auteur

Laboratoire SEDET Université Paris 7 - Denis Diderot

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540