Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France face aux crises et aux conflits des périphéries européennes et atlantiques du xviie au xxe siècle

 | 
Éric Schnakenbourg
, 
Frédéric Dessberg

Présentation

Éric Schnakenbourg et Frédéric Dessberg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mercredi 2 avril 2008 et le jeudi 5 mars 2009, le Centre de Recherche en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA) de l’université de Nantes et les Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan ont organisé deux journées d’études autour de la notion de périphérie dans la politique étrangère de la France du xviie au xxe siècle. Le rapport centre-périphérie, constitué au début du xxe siècle, a d’abord été un outil de réflexion des économistes avant d’intégrer le champ des sciences humaines, la géographie puis l’histoire. Dans les années 1970, Fernand Braudel et Immanuel Wallerstein ont eu recours à la dialectique centre-périphérie pour caractériser la mise en place d’une économie-monde à partir du xvie siècle. En revanche, les historiens des Relations Internationales n’ont guère utilisé ces notions, alors que les rapports de force dans l’espace sont au cœur de leur travail. La périphérie désigne une portion de l’espace, a priori lointaine, distincte d’une autre qui serait le centre...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540