Version classiqueVersion mobile

Dialogue militaire entre Anciens et Modernes

 | 
Jean-Pierre Bois

In memoriam

Le recteur Yves Durand (1932-2004)

Marcel Launay

Texte intégral

1Le samedi 24 avril dernier ont été célébrées à Nantes les obsèques d’Yves Durand. Nous n’évoquerons pas ici toute la carrière exceptionnelle de celui qui a été à la fois un brillant historien, spécialiste de l’époque moderne et des problèmes nobiliaires après sa grande thèse de doctorat d’État consacrée en 1969 à Finances et mécénat : les Fermiers généraux au XVIIIe siècle, mais également un administrateur ayant exercé les importantes fonctions de recteur de l’Académie de Rouen (1977-1979), puis de celle d’Aix-Marseille (1979-1981). Yves Durand a été également conseiller pour l’Éducation et la Recherche auprès de M. Jacques Chirac, Premier ministre (1986-1988). Nous retiendrons ici ses années nantaises dans une ville à laquelle il était attaché y ayant d’ailleurs pris sa retraite. Venu de la Sorbonne il fut d’abord chargé d’enseignement d’histoire moderne et contemporaine en 1969 à la faculté des Lettres de notre jeune université avant d’y devenir professeur titulaire en 1971. S’investissant totalement dans celle-ci il siégera à plusieurs reprises au conseil d’Université jusqu’en 1986 après des interruptions dues à ses responsabilités administratives. Il fut également directeur de l’U.E.R. des Sciences historiques (1973-1977) et directeur du Centre de Recherches sur la France Atlantique créé par décision ministérielle en juin 1968 pour lequel il joua un rôle fondamental de 1969 à 1977. À ce titre il fut associé très étroitement au lancement de notre revue « Enquêtes et documents » (1971) dans laquelle il publiera plusieurs articles. Chargé de très nombreux mémoires de maîtrise, animant un séminaire de recherches pour ses doctorants, il se révéla un directeur exigeant, avec une grande compétence et une autorité naturelle qui cachait sous une froideur apparente un grand souci de ses responsabilités humaines et scientifiques. Ses contributions « nantaises » à plusieurs publications d’importance sont connues : l’Histoire de Nantes (dir. Paul Bois) en 1977, l’Histoire du diocèse de Nantes (1985) qu’il dirigea personnellement puis par la suite l’Histoire des grands carmes (1996) et sa contribution à l’Histoire de l’Université de Nantes (2002). Il devait d’ailleurs devenir en 1994 le président du nouveau centre d’études d’histoire de la spiritualité fondé au couvent de Notre-Dame des Lumières. Il faudrait ajouter à cette liste les manuels et ouvrages qu’il rédigea après son retour à la Sorbonne en 1987. Titulaire de nombreuses distinctions, le recteur Yves Durand avait une réputation internationale. Il nous laissera le souvenir d’un travailleur infatigable, d’un homme de convictions toujours accessible malgré ses lourdes charges. La communauté universitaire nantaise et spécialement le département d’Histoire garderont vivant son souvenir.

© Presses universitaires de Rennes, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search