Version classiqueVersion mobile

Professions et société au Proche-Orient

 | 
Élisabeth Longuenesse

2. Élites modernisatrices ou nouvelles classes moyennes. L’exemple des ingénieurs en Syrie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les années 1950 et 1960, la question du développement des « classes moyennes » dans les pays du tiers-monde, de la centralité de leur rôle dans le changement social, est au cœur de la réflexion de nombreux auteurs. Cette réflexion se développe à partir du paradigme de la modernisation et de la réforme ou de la lutte de classes et de la révolution sociale. Elle fait écho à des débats concernant le poids de ces mêmes classes moyennes dans les sociétés occidentales, dont Charles Gadea1 a pu montrer, à propos des recherches sur les cadres en France, comment ils avaient occulté un ensemble de travaux sur les professions qui ne seront redécouverts que beaucoup plus tard. Mutatis mutandis, on peut se demander dans quelle mesure le paradigme de classe a fait écran, au Proche-Orient, à d’autres dimensions du social, en occultant la réalité d’un monde fortement segmenté, tant du fait des héritages anciens que d...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search