Version classiqueVersion mobile

Vies de cadres

 | 
Éric Roussel

Première partie. Des cadres au travail

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Chercheur : Qui est au sommet de la hiérarchie chez vous ?
Ingénieur : [se retournant vers sa DRH] C’est vrai ça, Madame A., c’est qui mon patron ?… Je ne sais pas, on ne le connaît pas ! Maintenant on ne sait plus où on est, un jour tu peux te retrouver en haut et du jour au lendemain, tout en bas ! Tout est plat maintenant, on ne sait plus qui fait quoi dans la boîte. Avant, je travaillais chez X, c’était très hiérarchique [le cadre se lève et dessine une pyramide virtuelle avec ses mains], tu savais où tu étais, là ou là, on savait qui faisait quoi, qui était responsable de quoi. Alors que chez Y on ne sait jamais rien, si tu as un problème, retrouver le responsable prend un temps énorme. »

UNE EXTÉRIORITÉ ÉCLATÉE

Notre objectif, en commençant cette première partie, était, rappelons-le, d’interroger le pouvoir du monde du travail à produire des identités catégorielles (ayant pour principe une dialectique du Même et de l’Autre) et ce en essayant de saisir les effets de cette produc...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search