Version classiqueVersion mobile

Vies de cadres

 | 
Éric Roussel

Première partie. Des cadres au travail

Chapitre V. Le travail contenu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le chemin qu’on a suivi jusque-là dans notre analyse du monde de la production nous a permis de montrer que les évolutions des conditions de travail des cadres pouvaient se caractériser par des tendances généralisées vers une prolifération de référents spatiaux, temporels, affectifs et actifs1. On aura pris soin de mettre en évidence que cet éclatement pluriel en extériorité imposait des formes de compositions au quotidien plus ou moins coûteuses d’un individu à l’autre. Au cœur de ce travail de composition, les cadres doivent donc faire face à l’éparpillement, gérer le chaos pour donner un sens à leur activité de production. Par là, on veut signifier que ce n’est pas seulement la relation symbolique et affective qui lie l’individu à ce qu’il produit qui est affectée par ces métamorphoses, mais aussi, et plus largement, le sens éthique qu’a pour lui son activité.

Ces défis quotidiens qui répondent à ces exigences de compositions peuvent être source de tensions. L’une d’elles puise à ...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search