Version classiqueVersion mobile

Vies de cadres

 | 
Éric Roussel

Première partie. Des cadres au travail

Chapitre II. Une recomposition interne des espaces

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’entreprise s’est transformée de l’extérieur ou, plus exactement, du fait de son insertion dans des espaces englobants toujours plus complexes, elle s’est aussi, et dans le même élan, transformée de l’intérieur, par la mise en œuvre de nouvelles formes d’organisations de la production. Ces modes d’organisation, les hommes doivent s’y adapter. Il serait probablement illusoire de prétendre décrypter l’ensemble des mouvements de fond qui structurent une recherche d’ajustement des individus aux transformations des modes de production. Deux d’entre eux semblent pourtant à même de rendre compte, non seulement de l’éventail des transformations survenues, mais aussi des tensions spécifiques qu’ils produisent chez les individus qui s’y trouvent pris. On peut ainsi caractériser cette recherche d’ajustement par la volonté de maintenir un équilibre socialement acceptable entre, d’une part, une tentative de rationaliser, techniciser, instrumentaliser le travail en tant que tâche à accomplir ...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search