Version classiqueVersion mobile

Belles-filles

 | 
Clotilde Lemarchant

Première partie. État des lieux du point de vue des belles-filles

Chapitre III. Les aides et services

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’entraide au sein de la parenté a été abondamment étudiée. Conçue comme une véritable norme, elle semble considérée comme un dû. L’aide des parents est généralement bilatérale : elle provient indifféremment des parents de l’épouse ou de ceux du mari. Elle a deux destinations principales : le logement et l’équipement du jeune ménage (J. H. Déchaux, 1990) et prend des formes différentes suivant la phase du cycle familial (A. Pitrou, 1992). Lors de la période d’installation, les parents favorisent l’équipement, le partage de leur réseau de relations, en particulier professionnel. L’aide au logement est la seconde étape : parmi l’ensemble des ménages propriétaires ou en cours d’accession à la propriété, presqu’un ménage sur trois a été aidé financièrement par les parents. Cette aide est concentrée dans les classes élevées (J. H. Déchaux, 1994). Enfin, vient le temps des gardes d’enfants : plus d’un quart des mères qui ne gardent pas leur enfant de moins de trois ans le font garder par ...

© Presses universitaires de Rennes, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search