Version classiqueVersion mobile

Le couple à l'heure de la retraite

 | 
Vincent Caradec

Troisième partie. Quand la retraite sonne le glas de la vie conjugale

Introduction de la troisième partie

Texte intégral

1Au moment de la retraite, les conjoints doivent donc trouver une nouvelle « bonne distance » conjugale. Certains n’y parviennent pas et se séparent. La grille d’analyse que nous avons proposée permet de préciser, dans ces cas de séparation, de quelle façon les attitudes des conjoints sont incompatibles et leurs goûts différents. L’explication paraît cependant insuffisante, car trop focalisée sur le court terme, la période de retraite. Pour comprendre les difficultés insurmontables rencontrées par certains couples à l’heure de la retraite, après souvent plus de trente années de vie commune, il convient d’aller plus loin dans l’analyse et de reconstituer leur histoire. Comme le dit Mme Raphaël : « Les problèmes que je rencontre aujourd’hui, c’est tout un enchevêtrement de petites choses qui se sont accumulées depuis notre mariage et que je ne supportais plus, et ça a éclaté il y a cinq mois ». C’est cet « enchevêtrement de petites choses » que nous allons maintenant nous efforcer d’analyser, en privilégiant le corpus d’entretiens réalisés avec les personnes séparées ou au bord de la séparation : les grandes étapes et les difficultés de la vie conjugale, les insatisfactions, les rancœurs sont alors explicitées et constituent des éléments précieux pour tenter de reconstituer l’histoire de ces couples. Nous verrons dans un premier temps comment s’est construite la différence entre les conjoints (chap. VIII), puis de quelle façon les ruptures conjugales au moment de la retraite sont associées à des changements identitaires (chap. IX); enfin nous observerons la destruction du lien conjugal (chap. X).

2Précisons un point de méthode. Dans la majorité des cas de séparation, nous n’avons pu rencontrer que l’un des deux protagonistes. Aussi disposons-nous de sa seule version de l’histoire conjugale. Cependant, conformément à l’esprit du paradigme indiciaire (Ginzburg, 1989), nous avons cherché à reconstituer autant qu’il nous a semblé possible de le faire, à partir des indices émaillant les entretiens mais aussi en travaillant les analogies avec les autres entretiens du corpus, la logique des cheminements individuels et conjugaux.

© Presses universitaires de Rennes, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search