Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau dans la ville au Moyen Âge

 | 
Jean-Pierre Leguay

Partie III. L'usage économique de l'eau

Chapitre 11. L’eau agent moteur d’une economie pré-industrielle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Chacun sait, depuis que se sont multipliées les publications sur l’économie et les techniques médiévales, à quel point l’industrie est grosse utilisatrice et consommatrice d’eau. Son importance a été rappelée opportunément, dans une publication collective intitulée le Grand Livre de l’Eau1. Elle demeure, par contre, sous-estimée dans les plus récentes synthèses sur l’économie médiévale à quelques heureuses exceptions près2.

Les moulins hydrauliques, ces « moteurs des rivières » que certains, dans le feu de l’écriture, qualifient « d’usines », sont depuis les xiie et xiiie siècles autant citadins que ruraux. Ils restent encore nombreux à la fin du Moyen Âge, malgré les destructions durant les conflits et leur abandon, faute de capitaux et d’entretien, et on observe même, à l’examen de certains comptes seigneuriaux, l’amorce d’une reprise de leurs activités, en même temps que se développent de nouvelles branches de l’industrie (papeterie, artillerie, tapisserie3). Leur nombre gêne à ce...

© Presses universitaires de Rennes, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540