Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau dans la ville au Moyen Âge

 | 
Jean-Pierre Leguay

Partie II. Les réalisations de la fin du Moyen Âge

Chapitre 6. Nouveaux hydrosystèmes xive-xve siècles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Souvent des voyageurs accueillis dans une ville se croient obligés de célébrer dans des termes dithyrambiques la splendeur des fontaines publiques, la présence de sources jaillissantes, la possibilité d’user d’eaux limpides, fraîches et salubres. La réalité est loin d’être idyllique et la première vision est vite oubliée. La connaissance des sources et des moyens d’acheminer et de distribuer l’eau à l’époque médiévale en milieu rural, dans les abbayes clunisiennes ou cisterciennes, en ville a beaucoup progressé ces dernières années1. Après les interrogations du haut Moyen Âge, les communautés urbaines françaises entreprennent davantage de travaux d’intérêt collectif à partir du xiiie siècle.

Une documentation disparate, constituée d’extraits de délibérations municipales, d’extraits de comptes, de contrats, permet, dans le meilleur des cas, de suivre la genèse d’un projet de la découverte de la source, des indemnités versées aux propriétaires de terrains jusqu’à la pose des conduits s...

© Presses universitaires de Rennes, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540