Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau dans la ville au Moyen Âge

 | 
Jean-Pierre Leguay

Partie I. Le poids du passé : de l'Antiquité au XIIIe siècle

Chapitre 4. Le problème permanent des eaux usées

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La pollution est ainsi définie par les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé :

« un cours d’eau est considéré comme étant pollué lorsque la composition et l’état de ses eaux sont, directement ou indirectement, modifiés du fait de l’activité de l’homme, dans une mesure telle que celles-ci se prêtent moins facilement à toutes les utilisations auxquelles elles pourraient servir à leur état naturel, ou à certains d’entre elles1 ».

Contrairement à l’image idyllique qu’en donnent les écrits postérieurs, les villes de l’Antiquité ont été, y compris Rome, confrontées à des problèmes d’hygiène et de salubrité publiques qui sont évoqués dans les écrits d’Ausone, de Juvénal, de Martial et attestés par la propagation de maladies aussi graves que le saturnisme ou la peste. Juvénal décrit dans la satire III la vie impossible des pauvres dans les quartiers populeux proches du Tibre à Rome. Ils sont réveillés à longueur de nuit par les cris des charretiers et des muletiers et quand ils s’ave...

© Presses universitaires de Rennes, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540