Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau dans la ville au Moyen Âge

 | 
Jean-Pierre Leguay

Partie I. Le poids du passé : de l'Antiquité au XIIIe siècle

Chapitre 1. La rencontre du fleuve et de la ville

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En dehors des ports maritimes exclus de cette étude malgré le rôle dynamique et novateur qu’ils remplissent dans l’économie et la civilisation, la plupart des villes de l’Antiquité et du Moyen Âge entretiennent des liens privilégiés avec un ou plusieurs cours d’eau, quelquefois avec un lac, des étangs ou un vaste marécage. Une cristallisation de l’habitat s’est produite, en effet, à la rencontre du fleuve et de la route, au passage d’un pont, aux endroits utilisés par les courants de circulation terrestres dotés d’une valeur commerciale et stratégique. Des problèmes se sont posés aussi avec les terres gorgées d’humidité, avec les fleuves ou les ruisseaux affluents qui deviennent destructeurs quand des orages et des inondations se produisent.

Retracer l’histoire de la rencontre du fleuve et de la route avant le xive siècle se fera à travers trois étapes : le témoignage du Haut Empire, la crise du Bas Empire et les incertitudes du haut Moyen Âge, la nouvelle croissance à l’époque féoda...

© Presses universitaires de Rennes, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540