Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires carolingiennes

 | 
Cécile Treffort

Cinquième partie. Construire l'Ecclesia

Chapitre 1. L’écriture médiatrice

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les exemples cités dans les précédents chapitres montrent que si la fonction médiatrice de l’épitaphe est indéniable, elle est rendue plus complexe que pour d’autres types de texte par sa dimension épigraphique. L’inscription est un texte matérialisé dans la pierre, celle-ci étant, nous venons de le voir, une sorte de substitut du défunt et/ou de son corps. Le discours qui appelle à la prière met alors en jeu des acteurs de nature diverse, humaine (le défunt ou le lecteur), divine (le Seigneur), littéraire (le texte versifié), matérielle (la pierre). En outre, le caractère durable du support, destiné à dépasser la simple mémoire humaine, induit une temporalité spécifique, intégrant le passé (la vie du défunt), le futur (le sort du lecteur vivant) et la fin des temps (résurrection des corps et jugement de l’âme) dans un temps présent, celui d’une lecture constamment réitérée par l’exposition de l’appel en un lieu de passage. Or, le rapport à l’écrit pose un certain nombre de problème...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540