Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires carolingiennes

 | 
Cécile Treffort

Quatrième partie. Rêver l'empire

Introduction à la quatrième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Attribuer à Charlemagne en personne l’ensemble des mutations qui affectent le domaine épigraphique, en particulier celui des épitaphes, au ixe siècle, serait bien évidemment excessif. On ne peut toutefois pas manquer de reconnaître son rôle direct dans un certain nombre de cas. Ainsi, rappelons pour mémoire que c’est lui qui ordonna de faire exécuter in Francia une pierre tombale inscrite en lettres d’or pour le pape Hadrien Ier. Quelques années auparavant, à la mort de son épouse Hildegarde ou peu après, il commanda également toute une série d’épitaphes à Paul Diacre qui rapporte le fait dans ses Gesta des évêques de Metz (ill. 75) :

À la mort d’Hildegarde, le très excellent roi Charles prit pour épouse Fastrade. Hildegarde repose en la ville de Metz, dans l’oratoire du bienheureux Arnoul. Par la suite, en raison de ce que les rois tiraient leur origine du bienheureux Arnoul, ils [ordonnèrent] d’y déposer les corps des défunts qui lui étaient chers. En effet, sont inhumées ici deux ...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540