Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires carolingiennes

 | 
Cécile Treffort

Troisième partie. La création textuelle

Chapitre 2. Les procédés de composition

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En effet, si chaque inscription funéraire est par nature unique, si chacune se distingue des autres par les éléments propres que nous venons de décrire (identité du défunt, date et circonstances éventuelles de son décès), toutes peuvent en revanche avoir en commun des éléments similaires, interchangeables, étroitement liés à un mode de composition qui valorise l’usage de formulaires ou l’emprunt à des œuvres non épigraphiques. Parfois considérés – à tort – comme signes de l’incapacité des auteurs du temps à faire preuve d’originalité, ces procédés doivent au contraire être compris comme indicateurs de la cohérence d’une culture qui, par la répétition ou l’imitation, valorise la mémoire et construit son identité.

Comme on l’a déjà noté en ce qui concerne la forme matérielle des épitaphes, différents niveaux de production sont perceptibles dans la composition textuelle. La reprise de formules simples et évocatrices caractérise un certain nombre d’inscriptions lapidaires ; en comparant ...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540