Version classiqueVersion mobile

Culture, enseignement et société en Occident aux XIIe et XIIIe siècles

 | 
Jacques Verger

1re partie. Le XIIe siècle

Chapitre I. Abélard et les débuts de l’école urbaine

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans l’histoire de la culture au sens que nous avons retenu dans l’introduction de ce livre, les institutions d’enseignement jouent par définition un rôle essentiel. Il n’est donc pas étonnant qu’à chacune des grandes mutations culturelles qu’a connues l’Occident médiéval ait correspondu une mutation de l’école qui l’a accompagnée et souvent même précédée. C’est ce qui s’était produit à l’époque carolingienne, au tournant des viiie et ixe siècles, et c’est ce qu’on observe à nouveau au xiie. La « Renaissance du xiie siècle » a été marquée par ce qu’on a parfois appelé une véritable « révolutions scolaire » dont l’essentiel, au moins en ce qui concerne les principes et les lignes directrices, était acquis dès le milieu du siècle. La définition et l’enrichissement des savoirs nouveaux ainsi que l’émergence d’un nombre suffisant d’individus capables de les assimiler et de les diffuser ont été, dans une large mesure, rendus possibles par l’existence d’institutions solides, sinon encore ...

© Presses universitaires de Rennes, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search