Version classiqueVersion mobile

Les manières de table dans le monde gréco-romain

 | 
Robin Nadeau

Chapitre III

Chapitre III. — Rituels alimentaires en Grèce ancienne

Partie 3

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le lavage des mains

L’acte de se laver les mains va un peu de soi lorsqu’il est temps de s’alimenter, d’autant plus que les Anciens mangeaient principalement avec les doigts. Dans plusieurs sociétés, cette étape est impérativei. Cette ablution « confère une qualité religieuse positive » pour citer les mots de Jean Rudhardt; elle rappelle l’aspersion présacrificielle exécutée en prévision d’un sacrifice – liant en quelque sorte les actes sacrificiels et alimentairesii. Cette habitude semble si bien intégrée au rituel et au protocole du sumpósion, avant et après le deîpnon (voir infra)iii, qu’il est inconsidéré de négliger cet usage, à la manière du glouton béotien qui, probablement pour pouvoir se goinfrer avant les autres invités occupés à se laver les mains, néglige son hygiène prétextant qu’il allait de toute façon le faire après le dîneriv.

Les premiers mots du livre IX d’Athénée illustrent le caractère impératif du lavage des mains, puisque cette étape devient en quelque sorte une...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search