Version classiqueVersion mobile

La CGT dans les années 1950

 | 
Elyane Bressol
, 
Michel Dreyfus
, 
Joël Hedde
, 
et al.

Troisième partie. Les militants et l’organisation

La CGT dans le département de la Vienne dans les années 1950 : un syndicat entre crise structurelle et renouvellement des pratiques

David Hamelin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mouvement syndical dans le département de la Vienne et sa principale composante, la CGT, n’ont guère laissé de trace dans les annales de l’histoire sociale. Oubli volontaire, écho relatif au sein de la population, faibles activités pourraient justifier cette relative résonance. Pour autant, il est nécessaire de s’interroger sur cette méconnaissance du développement de la CGT dans nombre de régions à caractère rural et peu sensibles au syndicalisme ouvrier. Les années 1950 traversées par nombre de difficultés font apparaître avec plus de relief les faiblesses syndicales et relativisent amplement les discours récents sur la crise du syndicalisme. L’approche locale pose deux séries de questions. Existe-t-il pour la Vienne, une évolution différenciée, caractéristique et singulière ou bien au contraire un processus calqué et concomitant aux événements nationaux ? Les années 1950 sont-elles une période où est formulé un nouveau projet syndical ou bien les prémisses d’une crise prolongé...

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search