Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Agnès Varda : le cinéma et au-delà

 | 
Antony Fiant
, 
Roxane Hamery
, 
Éric Thouvenel

3. D’un film à l’autre, d’un genre à l’autre

Mur murs et Documenteur : impressions recto verso signées Varda

Roselyne Quéméner

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Ceux-là qui furent se croiser aux grandes Indes atlantiques, ceux-là qui flairent l’idée neuve aux fraîcheurs de l’abîme, ceux-là qui soufflent dans les cornes aux portes du futur
Savent qu’aux sables de l’exil sifflent les hautes passions lovées sous le fouet de l’éclair… »
Saint-John Perse, Exil (Long Beach Island, 1941).

Mur murs (1982) et Documenteur (1982) font partie des « films gémeaux » ou « films jumeaux » réalisés par Agnès Varda. Cette idée de gémellité, cette façon de construire ou de penser une filmographie peut intriguer. La curiosité piquée, le critique avance vers eux à l’instinct. À leur sortie, ces films étaient présentés en salle en double programme : Mur murs tout d’abord qui dure 1 heure 20 et Documenteur ensuite, long métrage de quelque 65 minutes. La vision de ces films l’un à la suite de l’autre, sans autre pause qu’un furtif écran noir ponctuant la transition entre les deux œuvres, se faisait dans un enchaînement fluide, le second semblant alors découler du p...

Auteur

Roselyne Quéméner est attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’université Rennes 2. Elle prépare une thèse sur le fi lm épistolaire européen francophone depuis 1957 à l’université Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Elle s’intéresse aux mises en scène des écritures de l’intime au cinéma. Ses articles ont porté sur le cinéma de Benoît Jacquot, Jim Jarmusch, Nathaniel Kahn, Roger Leenhardt, Chris Marker, Laëtitia Masson, Pierre et Jacques Prévert et Gus Van Sant.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540