Version classiqueVersion mobile

Sanglant Coupaul ! Orde Ribaude !

 | 
Nicole Gonthier

Lere, lare, mezellus
Mesel, meseaus

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’insulte fait référence aux explications dépréciatives de la lèpre. Cette maladie très répandue depuis le haut Moyen Âge, un peu moins prégnante mais toujours redoutée à partir du xive siècle, semble liée à tous les tabous du sexe et du sang. Les médecins comme les hommes d’Église, nourris des mêmes textes universitaires, associent l’apparition de la maladie à une relation sexuelle corrompue. Pour les premiers, c’est une accumulation de sang impur à l’intérieur du corps mais aussi, éventuellement, l’excès de la fornication, notamment la fréquentation des putains qui provoquent la lèpre, pour les théologiens ce sont des accouplements illicites, la transgression des interdits religieux ou moraux qui en sont cause1. Dans leurs sermons, les prédicateurs ne se privent nullement de faire le rapport entre le lépreux et le pécheur, et l’on sait comment saint Louis gronda Joinville, pour son édification : « nulle si laide mezelerie n’est comme d’estre en pechié mortel2 ».

Qu’il ait commis lu...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search