Version classiqueVersion mobile

Chronique de l'État breton

 | 
Jean-Michel Cauneau
, 
Dominique Philippe

Préface

Plaidoyer pour un auteur injustement méprisé : Guillaume de Saint-André

Jean Kerhervé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec les ducs de la maison de Montfort (1364-1491) grandit en Bretagne une école d'historiens dont les travaux nourrissent le discours des hommes de pouvoir en même temps qu'ils y trouvent leur madère. Car les mots de l'histoire ne prennent pas racine dans les seuls textes anciens ; ils procèdent aussi de l'expérience vécue des auteurs, empruntent au formulaire de la chancellerie ou transposent les mots des héros de l'histoire ou encore les déclarations à l'emporte-pièces des témoins complaisants sollicités par les enquêteurs chargés de dresser la liste des droits immémoriaux des maîtres du duché. L'histoire n'est pas neutre, elle est politique et, même sous le couvert de l'antiquité, c'est aussi l'histoire du temps présent, celle dont ils sont les témoins et parfois les acteurs, que nous ont transmise les auteurs qui gravitent dans l'entourage ducal.

C'est précisément le cas de Guillaume de Saint-André qui, dans la chaîne des historiens bretons, occupe une place particulière. Dire q...

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search