Version classiqueVersion mobile

La Contre-Révolution en Europe

 | 
Jean-Clément Martin

Émigration et émigrés

Les émigrés suisses et leurs troupes pendant la deuxième guerre de coalition

Hubert Foerster

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La République helvétique1 (1798-1803)

La France révolutionnaire avait occupé la Suisse en mars 1798. Les armées des généraux Schauenbourg et Brune durent bien livrer quelques combats mais n’affrontèrent qu’une faible résistance. L’esprit d’indépendance et de souveraineté ne suffisait plus à motiver tous les gouvernants de tous les cantons et ainsi que la population2. Un mois plus tard, en avril 1798, la République helvétique, une et indivisible, fut proclamée par les patriotes provenant de tous les cantons. Ces patriotes, une petite minorité gagnée aux idées et aux idéaux de la Révolution française, mirent en place un État centralisé ainsi qu’une nouvelle administration très tentaculaire. La constitution de Peter Ochs, élaborée peu de temps auparavant à Paris, avait détruit l’organisation de l’Ancien Régime. La disparition de toutes les anciennes structures sociales, économiques, administratives et politiques, les menaces planant sur la religion, l’exercice et les institutions religi...

Auteur

Archives d’État de Fribourg

© Presses universitaires de Rennes, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search