Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pouvoir local et Révolution, 1780-1850

 | 
Roger Dupuy

Prologue

Roger Dupuy, Jean-Pierre Jessenne, François Lebrun, Colin Lucas et Michel Voyelle

Texte intégral

1Ce colloque, organisé par l'Université de Rennes 2 (Centre de recherche sur les sociétés rurales traditionnelles de l'Ouest Armoricain, URA-CNRS 1022) se propose d'étudier, à partir du renouvellement des travaux sur les communautés paysannes (Y.-M. Bercè, J.-P. Guitton, J.-P. Jessenne, G. Levi, M. Edelstein, D. Hunt, P. Jones, J. SKINNER, Ε. WEBER, etc.) et la socio-histoire des villes J.-P. Garden, Cl. Nières, etc.), l'évolution du pouvoir local pendant la période révolutionnaire et la première moitié du XIXe siècle.

2Il s'agit avant tout de réévaluer la thèse centrale de Tocqueville soulignant la continuité d'une centralisation poursuivie et même accentuée de l'Ancien Régime bourbonien à la Révolution et à l'Empire. Le discours récent sur la fin tardive des terroirs souligne, au contraire, les impuissances de cette politique, les résistances qui l'ont durablement freinée et nous incite donc à nous interroger sur la mutation effective des pouvoirs locaux en France, entre 1780 et 1850, avec bien sûr un regard sur le reste de l'Europe.

3S'interroger d'abord sur les limites de la centralisation d'Ancien Régime, à la ville comme à la campagne. La mosaïque institutionnelle et juridique dénoncée par Mirabeau empêche-t-elle l'autorité du Roi de se manifester ? Où s'arrête l'autorité du “Commissaire départi” et de ses subdélégués ? Qu'en est-il des pouvoirs du seigneur, de son juge et de son procureur ? Qui gouverne effectivement la ville ?

4Comment expliquer enfin l'effondrement brutal de l'autorité monarchique durant l'été 1789 ? Qui prend le pouvoir, localement en 1790 ? Que représente, toujours localement, la séquence “terroriste” de 1793-1794 ?

5On pourrait continuer ainsi le questionnement jusqu'en 1815 et au-delà. C'est finalement se demander si la rupture l'emporte, à ce niveau, sur la continuité ? Y-a-t-il eu éradication véritable du système seigneurial ou bien une rémanence “guépardienne” ? Ne faut-il pas plutôt distinguer des niveaux de pouvoir qui auraient chacun leurs contraintes et leur histoire particulière ? Qu'en est-il du retour du suffrage universel ?

6Les quatre journées de ce colloque pourront combiner analyses diachroniques et problématiques transversales sur les quatre thèmes suivants :

1. Le pouvoir local à la fin de l'Ancien Régime :

7La stratigraphie des instances locales du pouvoir. Peut-on parler d'une hégémonie nobiliaire dans les campagnes ? Qui l'emporte dans les villes ? Société "orale" et localisme ? Existe-t-il un pouvoir local sous l'Ancien Régime ? Qu'en est-il ailleurs, en Europe, des rapports entre le centre et la périphérie villageoise et urbaine ? Etc…

2. Pouvoir local et Révolution :

8La Révolution a signifié surtout, durant l'été de 1789, l'effondrement brutal de l'appareil administratif et militaire de l'absolutisme et des autres pouvoirs locaux à l'initiative et au bénéfice d'instances dont il faudrait préciser la nature et la répartition.

9L'organisation officielle des nouvelles circonscriptions administratives (printemps-été 1790) bouleverse-t-elle véritablement les personnels des anciennes hiérarchies locales ? Au bénéfice de quel niveau administratif ?

10Peut-on parler d'un “pouvoir local” à Paris. Élections et politisation des campagnes ? Occupation militaire et pouvoir local ? Etc…

3. Pouvoir local et résistance à la Révolution (1791-1814) :

11Les niveaux de la protestation “fédéraliste” ? “Anti-révolution” paysanne et légitimité des pouvoirs locaux ? Contre-Révolution et élites rurales traditionnelles, en France et hors de France ? Etc…

4. Stabilisation, réaction et suffrage universel (1800-1850) (France et hors-France) :

12Les conditions locales de la stabilisation consulaire et impériale ? “Sanoir Pars” et suffrage censitaire ? Les limites locales de la réaction (1815-1848) ? Le problème des élites de substitution. Les limites de la deuxième expérience de suffrage universel ? Etc…

Auteurs

Comité scientifique
Comité scientifique
Comité scientifique
Comité scientifique
Comité scientifique

© Presses universitaires de Rennes, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540