Version classiqueVersion mobile

Menaces sociales et environnementales : repenser la société des risques

 | 
Sabine Caillaud
, 
Virginie Bonnot
, 
Ewa Drozda-Senkowska

Deuxième partie. D’où viennent les menaces ? Où mènent-elles ?

Idéologies politiques, menaces collectives et préjugés

Élodie Roebroeck et Serge Guimond

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Pew Research Center a mené un sondage dans 44 pays du monde avec l’objectif d’identifier les principales craintes des habitants de chaque pays. Les participants devaient nommer leur crainte principale parmi 5 types de menaces : Sida et autres maladies, armement nucléaire, menace environnementale et pollution, inégalités (fossé entre les riches et les pauvres) et tensions ethniques et religieuses. Il apparaît par exemple que les Français sont partagés sur ce qu’ils considèrent comme étant la plus grande menace. 32 % évoquent les inégalités et le même pourcentage de Français craignent les tensions ethniques et religieuses. Certaines de ces menaces présentent un caractère collectif. Les catastrophes naturelles, les crises économiques ou les guerres sont des menaces qui touchent tous les membres d’un groupe sans distinction. Les travaux de recherche sur le sujet tendent à montrer qu’il est important de tenir compte de cet aspect collectif plutôt que de s’en tenir uniquement aux aspec...

Auteurs

Élodie Roebroeck est titulaire d’un doctorat en psychologie sociale expérimentale de l’université Blaise Pascal. Elle s’intéresse à l’apprentissage des valeurs et des principes républicains à l’école et au rôle des politiques d’intégration dans les relations entre groupes. Elle prépare actuellement une série de publications sur le sujet.
Serge Guimond est professeur de psychologie sociale à l’université Blaise Pascal (maintenant université Clermont Auvergne). Il est membre du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (LAPSCO) dont il a été le directeur entre 2011 et 2015. Il est actuellement chercheur associé au CNRS à l’EHESS (CADIS UMR 8039).

© Presses universitaires de Rennes, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search