Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Engins et machines

 | 
Fabienne Pomel

B. Engins et engineors : l'ingéniosité sous le signe du soupçon

Exergue

Texte intégral

Aussitôt l’autel flamba et en l’espace de quelques minutes on commença à entendre un léger bouillonnement souterrain, un lent grincement, tandis qu’Ardzrouni, bras levés, prononçait des formules dans une langue barbare mais en regardant de temps à autre ses hôtes, comme pour faire comprendre qu’il incarnait un hiérophante ou un nécromancien. Enfin, à la stupeur générale, les deux battants s’ouvrirent sans que personne ne les eût touchés.

« Les merveilles de l’art hydraulique, sourit, orgueilleux, Ardzrouni, que je cultive en suivant les sages des arts mécaniques d’Alexandrie, d’il y a de nombreux siècles… »

Umberto Eco, Baudolino, trad. J.-N. Schifano, Grasset, 2002, p. 383.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540