Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Spectateurs de paroles

 | 
Noémie Villacèque

Avertissement

Texte intégral

1Pour les citations les plus importantes, qui figurent en retrait, nous avons conservé le grec, suivi de sa traduction. Pour les mots grecs isolés, nous avons préféré rendre les termes aisément lisibles aux non-spécialistes. Nous les avons donc translittérés, non pas selon le système de Benveniste – en effet, nous n’avons pas noté les accents ni la quantité des voyelles homographes – mais en respectant la prononciation courante du grec en français. Ainsi, tous les êta sont translittérés en è et tous les oméga en ô. Le iôta souscrit est noté comme un i après la voyelle concernée. L’esprit rude a été rendu par un h, y compris après la consonne rhô initiale ou double. La consonne chi est rendue par ch, XI par X et le double gamma par ng.

2Concernant les traductions, pour le théâtre (Aristophane, Eschyle, Sophocle et Euripide), sauf mention contraire, nous utiliserons les éditions de la Collection des universités de France (CUF, dite aussi « collection Budé », éditions Les Belles Lettres) et les traductions de Victor-Henry Dedibour (Aristophane, Théâtre complet, 2 vol. , Paris, Gallimard, 1965 et 1966 ; Les Tragiques grecs. Eschyle, Sophocle, Euripide. Théâtre complet, Paris, De Fallois, 1999). Pour tous les autres textes, sauf mention contraire, nous citerons les éditions et traductions de la CUF. Toutes les éditions et traductions utilisées sont en outre mentionnées dans la première partie de la bibliographie, à la fin de l’ouvrage.

3Enfin, précisons que, toujours dans le souci d’une lecture aussi fluide que possible, nous avons traduit en français toutes les citations d’auteurs modernes.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540