Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'individu aujourd'hui

 | 
Christian Le Bart
, 
Philippe Corcuff
, 
François De Singly

Deuxième partie. Interroger l'universalité de l'individu

16. Analyse existentielle et individualisme : critique de l’économie comme science de l’existence

Christian Arnsperger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Moyens finis, fins infinies : Science économique et condition humaine

La science de l’économique, qu’elle soit mainstream ou « hétérodoxe », est avant tout la science de l’allocation des ressources dites « rares ». La rareté, on le sait, est une notion problématique. Concept relationnel, elle met en rapport des fins et des moyens, et repose sur l’inadéquation agrégée des moyens à l’égard des fins – avec, comme version aboutie, cette idée avancée en 1935 par Lionel Robbins et désormais le lieu commun des économistes, selon laquelle les moyens sont disponibles en quantités finies (ce qui est un truisme) mais doivent être alloués à des fins en principe infinies – ce qui est un postulat on ne peut plus explosif. En effet, poser a priori les fins humaines comme infinies inscrit la rivalité à somme nulle au cœur même de l’économique, et y signe aussi la nécessité absolue de la croissance économique perpétuelle, comme l’a brillamment montré Christian Marouby dans sa récente relecture d’Adam...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540