Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La famille normande

 | 
Jérôme Luther Viret

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les normands, au XVIIIe siècle, n’ont pas remis en question le principe de l’éviction des filles par les garçons, qu’ils ont atténué seulement à la marge. La condition faite aux femmes tend à s’améliorer. Mais il subsiste encore un peu de l’ancienne conception coutumière, voulant que les jeunes femmes n’aient droit qu’à un établissement. On reconnaît de mieux en mieux aux filles le droit à une « légitime ». La transformation du mariage avenant en légitime arrive vers son terme, sans qu’il soit certain que cela ait entraîné une réévaluation des donations faites aux filles, tant l’idée de préférence masculine reste solidement ancrée. Certaines filles sont désormais admises au partage avec leurs frères, pour des motifs il est vrai qui ont peu à voir avec une quelconque volonté de les égaliser tous. Il s’agit de repousser à plus tard le règlement de leurs droits tout en les accroissant. Si les réservations à partage sont plus nombreuses qu’au début du siècle, c’est autant du fait des di...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540