Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La famille normande

 | 
Jérôme Luther Viret

Deuxième partie. Accéder aux ressources

Chapitre X. Le marché foncier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les historiens qui examinent les différentes modalités de transmission de la terre, onéreuses ou non, s’interrogent toujours pour savoir si le marché foncier était un effet secondaire des modes de succession ou bien au contraire, un élément central et moteur des systèmes de reproduction. On ne peut apporter une réponse définitive, car les études manquent encore. Beaucoup de régions n’ont toujours pas été étudiées, tandis que les travaux relatifs à la première modernité tardent à venir. Il est pourtant quelques questions passionnantes, auxquelles il faudra tôt ou tard apporter une réponse. S’il importe de comprendre comment le marché enflait et se contractait périodiquement, il convient aussi d’apprécier le volume de terres transitant chaque année par le marché. La transmission à titre onéreux sur le marché a-t-elle eu plus d’importance que la transmission par voie successorale ? Le marché était-il dominé par l’offre ou par la demande ? Quels étaient les ressorts de la vente ? La par...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540