Version classiqueVersion mobile

Les œuvres protestantes en Europe

 | 
Céline Borello

Les auteurs

Texte intégral

1Judith Becker est directrice du groupe de recherche « Transfert et transformation des images d’Europe des missionnaires protestants dans le contact avec l’autre, 1700-1970 » à l’Institut de l’Histoire Européenne. Sa thèse de doctorat en théologie soutenue à l’université de Bochum, en 2006, a donné lieu à l’ouvrage Gemeindeordnung und Kirchenzucht. Johannes a Lascos Kirchenordnung für London (1555) und die reformierte Konfessionsbildung (Leiden, Brill, 2007). Ses principaux thèmes de recherche portent sur les missions protestantes du XIXe siècle, la confessionnalisation réformée et la migration religieuse ainsi que sur les ordonnances ecclésiastiques de la Réforme.

2Chrystel Bernat est maître de conférences en Histoire du christianisme moderne à l’Institut Protestant de Théologie (faculté libre de Montpellier) et membre associée du Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (UMR 8584 CNRS-EPHE). Auteur d’une thèse sur les modalités d’affrontements entre catholiques et protestants au Grand Siècle, elle a codirigé Énoncer/Dénoncer l’autre. Discours et représentations du différend confessionnel à l’époque moderne (Brepols, 2012) et Critique du zèle. Fidélités et radicalités confessionnelles, France, XVIe-XVIIIe siècles (Beauchesne, 2013). Ses recherches portent sur l’histoire de la ferveur et les modes de violences confessionnelles, sur les pratiques de piété militantes, l’homilétique de combat et les discours de résistance des réformés francophones des XVIIe et XVIIIe siècles.

3Edwin Bezzina est maître de conférences à Memorial University of Newfoundland (Grenfell Campus). Ses travaux portent sur les relations entre catholiques et protestants dans la ville de Loudun aux XVIe et XVIIe siècles, ainsi que sur l’auteur du texte Histoire des diables de Loudun (Amsterdam, 1693), Nicolas Aubin.

4Didier Boisson est professeur d’Histoire moderne à l’université d’Angers et membre du Cerhio. Il concentre ses recherches sur l’histoire du protestantisme français aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Les protestants de l’ancien colloque de Berry de la Révocation de l’édit de Nantes à la Révolution (1679-1789), ou l’inégale résistance de minorités religieuses (Paris, Honoré Champion, 2000), Consciences en liberté ? Itinéraires d’ecclésiastiques convertis au protestantisme (1631-1760) (Paris, Honoré Champion, 2009) et, en collaboration avec Hugues Daussy, Les protestants dans la France moderne (Paris, Belin, 2006).

5Céline Borello est maître de conférences à l’université de Haute-Alsace et membre du Centre de Recherche sur les Économies, les Sociétés, les Arts et les Techniques (CRESAT-EA 3436). Après une thèse consacrée à la communauté réformée provençale (Les protestants de Provence au XVIIe siècle, Honoré Champion, 2004), ses travaux s’orientent vers l’étude des rapports interchrétiens au XVIIIe siècle et vers l’analyse des discours théologiques et politiques réformés de la fin de l’Ancien Régime (Du Désert au Royaume. Paroles publiques et écritures protestantes (1765-1788), Honoré Champion, 2013) à l’empire.

6Marianne Carbonnier-Burkard est maître de conférences honoraire à l’Institut protestant de théologie – Faculté de Paris. Ses travaux s’inscrivent principalement dans le champ de la littérature de piété réformée, du XVIe au XVIIIe siècle. Elle coordonne le Groupe de recherches d’histoire des protestantismes (GRHP) et est membre associé du Laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584-CNRS/EPHE). Parmi ses publications : Jean Calvin : une vie, Paris, Desclée de Brouwer, 2009.

7Philippe Chareyre est professeur d’histoire moderne à l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Il est spécialiste de l’histoire du protestantisme français. Auteur d’une thèse sur le consistoire de Nîmes 1561-1685, il prépare actuellement l’édition du premier volume de ses délibérations. Il travaille également sur la particularité de la Réforme en Béarn qui a été religion de l’État jusqu’en 1620. Il a initié avec Raymond Mentzer depuis 2005, une série de colloques internationaux bisannuels sur les particularités du protestantisme français.

8Luc Daireaux est agrégé d’histoire, docteur de l’École des hautes études sociales et chercheur associé au Centre de recherche d’histoire quantitative (université de Caen). Il a publié, aux éditions Honoré Champion, Réduire les huguenots ». Protestants et pouvoirs en Normandie au XVIIe siècle (2010) et « Le feu de la rébellion » ? Les imprimés de l’affaire de Bretagne (2011).

9Timothy Fehler est professeur d’histoire européenne de la première modernité et directeur « Undergraduate Research and Internships » à l’université Furman à Greenville, en Caroline du Sud. Il est l’auteur de Poor Relief and Protestantism : The Evolution of Social Welfare in Sixteenth-Century Emden (1999) et a publié sur les questions de charité réformée, la discipline ecclésiastique, et les réseaux de réfugiés dans le nord de l’Allemagne et les Pays-Bas dans la deuxième moitié du XVIe siècle.

10Carole Gabel est doctorante en histoire contemporaine à l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Elle prépare actuellement une thèse de doctorat intitulée : « Un exemple des relations franco-espagnoles : la Mission française du Haut-Aragon et Pro-Hispania (1905-1965) ».

11Alain Joblin (université d’Artois) est professeur des universités en Histoire moderne à l’université d’Artois (Arras). Ses travaux portent sur l’histoire des communautés protestantes de la France septentrionale du XVIe au XIXe siècle ; sa dernière publication : Dieu, le Juge et l’Enfant. L’enlèvement des enfants protestants en France (XVIIe-XVIIIe siècle), Artois Presses université, 2010 et Les protestants de la Côte au XVIIe siècle (Boulonnais, Calaisis), Paris, Honoré Champion, 2012.

12Hélène Lanusse-Cazalé est docteur en histoire contemporaine de l’université de Pau et des Pays de l’Adour et chargée de cours à l’université Toulouse II-Le Mirail (2011-2012). Elle a récemment soutenu une thèse sur le thème « Protestants et protestantisme dans le sud aquitain (1802-1905) : espaces, réseaux et pouvoirs ».

13Amélie Lecoq est agrégée d’histoire et prépare actuellement un doctorat, sous la direction d’Hubert Bost, à l’École Pratique des Hautes Études (Paris). Ses recherches portent sur les enseignements théologiques, philosophiques et moraux dispensés au Séminaire de Lausanne, où étudiaient les apprentis au ministère venus de France au XVIIIe siècle. Depuis 2008, elle enseigne l’histoire moderne à l’université Paris 7-Diderot.

14Françoise Moreil, est maître de conférences à l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse. Ses recherches actuelles portent sur les protestants de la principauté d’Orange à l’époque moderne. Avec Raymond Mentzer et Philippe Chareyre, elle a codirigé le volume Dire l’interdit : The Vocabulary of censure and exclusion in the early modern reformed tradition, Boston, Leiden, Brill, 2010.

15Didier Poton est professeur à l’université de La Rochelle et membre du Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA) ; ses recherches portent sur les protestants français dans le monde atlantique (XVIIe-XIXe siècle) ; il codirige le programme « Les immigrants français au Canada à l’époque de la grande migration transatlantique (1870-1914) ».

16Nicolas Stoskopf est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Haute-Alsace et directeur (directeur-adjoint depuis janvier 2013) du Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (CRESAT EA 3436). Ses travaux portent sur l’histoire des entreprises, des banques et du patronat. Il a notamment publié Les Patrons du Second Empire, Banquiers et financiers parisiens (Picard, 2002) et, avec Michel Hau, Les Dynasties alsaciennes du XVIIe siècle à nos jours (Perrin, 2005).

17David Tournier est docteur en histoire contemporaine (université Paris IV-Sorbonne), membre du CRESAT (EA 3436) et chargé d’enseignements à l’université de Haute-Alsace.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search