Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

La religion vécue

 | 
Laurence Croq
, 
David Garrioch

Annexe 5. Texte des prières de la principauté d’Orange – Prier ensemble

Volltext

  • 1 ACO, BB 32/1, fol. 1.

1En 1673 dans le registre du conseil de la ville d’Orange1 :

« Priere advant le conseil ordinaire
Seigneur nostre bon dieu et père, nous te supplions très humblement, vouloir presider en la presente action, nous y conduire par ton St Esprit et nous despouiller de toutes passions et affections particulieres a ce que nos propositions et conclusions tendent à ton honneur et gloire obeissance et service de S.A.R Monseigneur nostre souverain prince, bien et repos de ce public. Ce que nous te demandons au nom de ton fils bien aymé nostre seigneur et sauveur Jesus-Christ, ainsi soit-il.

Après l’action
Seigneur nostre bon dieu et pere, nous nous humillons derechef devant toy, te supliant tres humblement vouloir benir les propositions et conclusions prinses en cette assemblée, affin que le tout puisse reussir a ton honneur et gloire, service de son altesse, augmentation de cette cité, paix et repos des gens de bien, ainsi soit-il.

  • 2 Ou divergence.

Quand il y a discrepance2
Seigneur notre bon dieu et père, nous nous humilions derechef devant toy pour te suplier tres humblement de nous conduire par ton St Esprit, unir nos cœurs et volontes, rejetter loing de nous discrepances passions et affections particulieres a ce que demeurant d’accord nous prenions des deliberations qui tendent a ton honneur et gloire, obeissance et service de Son Altesse, bien et repos de ce public, ce que nous vous demandons au nom de ton cher fils nostre seigneur et sauveur Jesus-Christ, ainsi soit-il.

Priere advant l eslection de Messrs les consuls
Seigneur notre bon dieu et père, nous nous humilions derechef devant toy, te supliant tres humblement vouloir presider en la presente action, nous y conduire par ton saint esprit a ce que depouillés de toutes passions et affections particulieres, nous fassions eslection au consulat et autres officiers de ce public, de personnes capables qui ayent ton honneur et gloire en recommandation, le service et obeissance de Son Altesse Monseigneur nostre souverain prince, bien et repos de ce public, ce que nous te demandons au nom de ton fils nostre seigneur et sauveur Jesus-Christ, ainsi soit-il.

Quand il y a discrepance
Seigneur notre bon dieu et père, nous nous humilions derechef devant toy, te supliant tres humblement de nous conduire par ton St Esprit, unir nos cœurs et volontes, rejetter loing de nous les discrepances passions et affections particulieres, a ce que demeurant d’accord nous fassions eslection au consulat de personnes capables qui ayent ton honneur et gloire en recommandation, le service et obeissance de Son Altesse bien et repos de ce public, ce que nous vous demandons au nom de nostre Seigneur Jésus Christ, ainsi soit-il.

Quand l’eslection est faite en partie et y a discrepance pour le restant Seigneur notre bon dieu et père, nous nous humilions derechef devant toy, te supliant tres humblement vouloir benir l’eslection ja faicte, et pour ce qui reste encore unir nos cœurs et volontés, rejetté les passions et affections particulieres, a ce que demeurant d’accord nous fassions entiere eslection de personnes qui ayent ton honneur et gloire en recommandation le service et obeissance de Son Altesse, bien et repos de ce public, ce que nous te demandons au nom de nostre seigneur et sauveur Jesus Christ, ainsi soit-il.

Apres l’eslection parfaicte
Seigneur nostre bon dieu et père, nous humilions derechef devant toi, te supplions tres humblement vouloir benir l’eslection par nous faicte, leur donner la grace de s’acquitter heureusement de leur charge, affin que le tout puisse reussir, à ton honneur et gloire, obeissance et service de Son Altesse, augmentation de cette cité, paix et repos des gens de bien, ainsi soit-il. »

  • 3 ACO, BB 33/1, fol. 2.

2Au début du nouveau registre orangeois, en date du 24 août 1682, figure une version différente, accompagnée de la prière sur la « cottisation des cabaux3 » :

« Seigneur nostre bon dieu et père, nous te supplions très humblement, nous assister par ton St Esprit et nous despouiller de toutes passions et affections particulieres. La grâce de s’acquitter heureusement de leurs charges affin que tout puisse réussir à ton honneur et gloire obéissance et service de Son Altesse augmentation de cette cité et repos des gens de bien ainsi soit-il. »

3La « cottisation des cabaux » :

« […] a ce nous nous procedions à la cottisation pour laquelle nous sommes assemblés avec sincerite, justice et bonne conscience ce que nous te demandons au nom de ton fils bien aymé nostre Seigneur et sauveur Jésus Christ. Ainsi soit-il. »

4À Courthézon, en 1693 pendant la période d’occupation française, la prière suivante est inscrite sur la page introductive du registre consulaire :

  • 4 ACC, BB 5, 1 mai 1693.

« a faire au commencement de chaque conseil
Seigneur notre bon père, nous vous supplions très humblement de vouloir présider a cette sainte action, nous y conduire par vottre sainct esprit nous depouiller de toute passion et affection particulière à ce que nos conclusions tendent à nottre honneur et gloire et au bien de cette communauté. C’est ce que nous vous demandons au nom de votre cher fils nottre seigneur Jesus-Christ. Ainsi soit-il4. »

Anmerkungen

1 ACO, BB 32/1, fol. 1.

2 Ou divergence.

3 ACO, BB 33/1, fol. 2.

4 ACC, BB 5, 1 mai 1693.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540