Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire communauté en société

 | 
Laurent Amiotte-Suchet
, 
Ivan Sainsaulieu
, 
Monika Salzbrunn

Deuxième partie. Dynamiques de construction inter et intra-communautaires

Les politiques locales de « mixité éthnique » : disqualifications et assignations à l’altérité

Élise Lemercier

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

« On s’exprime souvent comme si les gens acquéraient de nulle part les valeurs qu’ils défendent. Elles semblent exister a priori, c’est-à-dire être antérieures à toute expérience » écrivaient N. Elias et J. L. Scotson à propos des communautés de Winston Parva à la fin des années 1950 (Elias et Scotson, 1997, p. 324). Les valeurs des réseaux communautaires des immigrés en France apparaissent souvent comme de pures importations de leur pays d’origine. Pourtant, le contexte socio-historique participe de la production des communautés et de leurs interprétations (Schrecker, 2007).

Ce chapitre portera précisément sur l’analyse des effets des politiques locales de « mixité ethnique » sur le développement des sentiments d’appartenance communautaire. Par « espaces de mixité ethnique », nous entendrons ici les fêtes, les expositions et les espaces de débat organisés par les acteurs des politiques locales (Politique de la ville, Prévention spécialisée, Médiation interculturelle…) af...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540