Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire communauté en société

 | 
Laurent Amiotte-Suchet
, 
Ivan Sainsaulieu
, 
Monika Salzbrunn

Première partie. Histoire et actualité d’un concept

Entre histoire et historicisme : esquisse d’une typologie de la communauté en France1

Ivan Sainsaulieu

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

Une certaine exaspération sociologique entoure le thème de la communauté : faut-il remettre sur le métier un concept doublement dépassé par l’histoire et le rejet de l’historicisme ? Doit-on s’acharner à repenser le passage à la société moderne alors que l’on a dépassé l’idée du dépassement ? On peut invoquer deux raisons majeures de la fascination exercée malgré tout par ce thème lancinant.

Premièrement, le rejet de l’historicisme conduit à accepter la communauté comme objet ou problématique permanente de la vie sociale. La communauté exprime la densité du socius, de la relation sociale. Se priver complètement du thème, c’est éradiquer en puissance toute analyse en termes de groupe social, voire de relation sociale. La perspective holiste constituerait avec l’individualisme l’un des deux pôles de réflexion de la sociologie, la troisième voie étant de penser la relation (Corcuff, 2008). Une béquille de la sociologie donc, même si la béquille gêne toujours un peu son utili...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540