Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Petites patries dans la grande guerre

 | 
Yann Lagadec
, 
Erwan Le Gall
, 
Michaël Bourlet

Deuxième partie. Recrutement, langues, identités : guerre et fait régional en France, 1914-1919

Unité et diversité : le vocabulaire des combattants français de la Première Guerre mondiale sous le regard des linguistes

Odile Roynette

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’esprit de chaque peuple et sa langue sont dans la plus étroite connexité : l’esprit fait la langue, et la langue à son tour sert de formule et de limite à l’esprit1 » écrivait en 1848 Ernest Renan. Cette conception spiritualiste, qui s’est affirmée au cours du XIXe siècle, joua un rôle considérable en août 1914 dans l’investissement par les individus des mots au cœur de la lutte contre les nations ennemies. La question linguistique, étroitement corrélée à la question nationale au cours du siècle précédent, acquiert alors une visibilité qui peut étonner si l’on oublie le rôle conféré à la langue dans la forge de l’identité nationale pendant les décennies précédentes.

Lors de l’entrée en guerre et jusqu’à la fin du conflit, c’est principalement vers la langue parlée que convergent alors les regards. Plus qu’à la langue écrite apprise à l’école et étroitement contrôlée par les instances normalisatrices – académies et dictionnaires –, c’est à l’oralité, perçue comme l’expression du g...

Auteur

Maître de conférences habilitée à l’université de Franche-Comté, membre du Centre d’histoire de Sciences-Po. Elle a notamment publié “Bons pour le service”. L’expérience de la caserne en France à la fin du XIXe siècle, Paris, Belin, 2000 et Les Mots des tranchées. L’invention d’une langue de guerre, 1914-1919, Paris, A. Colin, 2010.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540