Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Parti socialiste unifié

 | 
Noëlline Castagnez
, 
Laurent Jalabert
, 
Jean-François Sirinelli
, 
et al.

Partie II. Un parti en quête d’un espace à gauche

Le PSU dans la gauche (1962-1967)

Alain Bergounioux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le parti, né en avril 1960, de la fusion entre des courants différents de la gauche, avec des cultures politiques propres et nourries d’expériences historiques qui les avaient souvent opposées, a été porté pendant deux années par une opposition déterminée à la guerre d’Algérie1. Il a ainsi joué un rôle actif dans les manifestations de la gauche politique et sociale sans que les problèmes de son avenir n’aient vraiment la nécessité d’être posés. Mais les accords d’Évian, en avril 1962, qui ont mis fin à la guerre proprement dite, et la conclusion de la crise politique de l’automne, avec l’adoption par référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel, changent la donne pour le PSU, mais également pour tous les partis. Devant la logique majoritaire installée désormais au cœur des institutions et de la vie politique, la question du regroupement des forces divisées de la gauche, face à une droite gaulliste qui mène le jeu, devient un problème majeur et complex...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540