Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La voix des dominés

 | 
Laure Verdon

Chapitre IV. Regards sur les pratiques seigneuriales

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pressés par le pouvoir souverain, les seigneurs voient également leurs actions entravées par les structures de la coseigneurie dont l’évolution peut conduire à saper les fondements de leur autorité. Les enquêtes dévoilent alors des comportements stigmatisés et discrédités, perçus comme archaïques et nuisibles à la communauté, qui ne sont que les soubressauts d’une petite noblesse rustique, attachée à son castrum, et sans doute déjà aux abois dès la fin du XIIIe siècle. Au-delà, ces fenêtres ouvertes sur les pratiques seigneuriales permettent à l’historien de mesurer les spécificités propres à l’exercice de la domination seigneuriale en Provence.

La coseigneurie et ses méfaits

Définition

Germain Butaud a souligné dans un article récent l’importance que revêt la coseigneurie dans les régions méridionales1. Il s’agit d’une clé de lecture qui permet d’interpréter certains sites castraux notamment, mais également d’atteindre au plus près les mentalités seigneuriales. Le système ne se laisse...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540