Version classiqueVersion mobile

Le travail militant

 | 
Sandrine Nicourd

Troisième partie. Fragilité des collectifs d'engagements

9. Sociabilité et contrôle social dans les collectifs de développement de logiciels libres

Didier Demazière, François Horn et Marc Zune

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le développement de logiciels libres est une activité collective résultant de la participation volontaire d’individus dispersés et reliés par le réseau Internet, qui proposent des contributions d’ampleur variable (depuis l’écriture de parties importantes du programme informatique jusqu’au signalement de bogues, en passant par la documentation du logiciel, etc.). Le principe au fondement des logiciels libres – à savoir la mise à disposition du code source (texte du programme écrit dans un langage de programmation compréhensible par l’être humain), avec autorisation de le modifier et le distribuer librement – se traduit par la coopération de développeurs qui participent ainsi à la conception d’une œuvre commune.

Collective, cette activité est fondée sur le bénévolat des participants, qui y consacrent une part, variable, de leur temps, et ne perçoivent aucune rétribution directe, à proportion de leur contribution. En ce sens, leur participation est orientée vers autrui, c’est-à-dire les...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search