Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail militant

 | 
Sandrine Nicourd

Deuxième partie. Comment se construisent les compétences militantes?

4. Travail associatif et travail syndical : la proximité des répertoires d’action

Sandrine Nicourd

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une enquête1 réalisée au moment du congrès de 2002 de la CFDT montre que 56 % des militants sont membres d’une association (sportive, familiale, culturelle, action humanitaire, parent d’élèves…). Ce chiffre est supérieur à la moyenne nationale pour les salariés2 qui est de 33,6 %. Les militants syndicaux sont donc plus fréquemment engagés dans la vie associative que les autres salariés. Par ailleurs, une exploitation de l’enquête de l’INSEE, intitulée Histoire de vie montre que 60 % des militants d’un parti et d’un syndicat ont au moins deux engagements associatifs3. Pour comprendre les raisons de ces multi-engagements, on peut invoquer des dispositions communes qui inviteraient les militants à s’investir dans la vie associative et syndicale. De nombreux travaux ont montré que dans les associations comme à la CFDT, une forte proportion de militants ou de bénévoles a eu une socialisation catholique4. Nous ferons ici une hypothèse complémentaire : les militants syndicaux s’engagent fa...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540