Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les étudiants étrangers à Paris au XIXe siècle

 | 
Pierre Moulinier

Sources et bibliographie

Texte intégral

Sources archivistiques

Les principales informations proviennent de deux séries des Archives nationales, la série F/17 (ministère de l’Instruction publique) et la série AJ/16 (archives des facultés parisiennes) :

  • Les données individuelles relatives aux étudiants inscrits se présentent sous des formes diverses : registres d’inscription ou d’immatriculation, fichiers nominatifs par ordre alphabétique mêlant les promotions annuelles, dossiers individuels. Seule cette dernière source permet d’analyser la nature des promotions successives d’étudiants et, comme nous l’indiquons en introduction, a favorisé la confection de deux corpus exhaustifs, celui des étudiants étrangers, et celui des étudiantes françaises et étrangères, reçu(e)s docteurs en médecine (AJ/16/6754-6944,7191-7213). Pour les étudiants étrangers en pharmacie, nous avons fait un sondage (années en 0 et 5) parmi les dossiers des étudiants reçus pharmaciens de première ou deuxième classe de 1810 à 1910 (AJ/16/1914-2022). En ce qui concerne les étudiants étrangers des autres facultés, la nature des données existantes ne nous a pas permis une telle systémisation.
  • Une source essentielle a été les procès-verbaux des séances des conseils des facultés, du conseil de l’académie de Paris et du Conseil supérieur de l’instruction publique : Conseil des facultés et de l’École supérieure de pharmacie de l’académie de Paris (puis Conseil de l’université de Paris) 1886-1913 (AJ/16/2553-2584) ; Conseil de la faculté de droit 1844-1913 (AJ/16/1787-1798) ; Conseil de la faculté de médecine 1811-1913 (AJ/16/6279-6288) ; Conseil de la faculté des sciences 1821-1923 (AJ/16/5120-5123) ; Conseil de la faculté des lettres 1826-1918 (AJ/16/4745-4752) ; Conseil de l’École supérieure de pharmacie 1832-1925 (AJ/16/2219-2222) ; Conseil de la faculté de théologie catholique 1841-1885 (AJ/16/2494) ; Conseil supérieur de l’instruction publique 1850-1913 (F/17/12950-12977).
  • Les rapports des conseils des facultés et du Conseil de l’université de Paris ont apporté une mine d’information : rapports annuels du conseil académique de Paris, faculté de médecine 1867-1881(AJ/16/6566). À partir de l’année scolaire 1882-1883, ces rapports sont publiés annuellement par le recteur de l’académie de Paris1. De 1886-1887 à 1933-1934, ils ont aussi été publiés dans la collection du ministère de l’Instruction publique Enquêtes et documents (E et D) à partir du tome XXVII (1888).
  • Des recueils d’archives spécialisés ont complété notre information : équivalences et exemptions de diplômes (AJ/16/44-47) ; étudiants étrangers (AJ/16/6496-6498) ; affaires disciplinaires (AJ/16/6495) ; élèves serbes 1915-1919, F/17/14156-14160 ; demandes d’équivalence (F/17/4512, F/17/4697-4698) ; École impériale ottomane de Paris 1856-1865 (F/17/4146-4147) ; affaires disciplinaires France (F/17/4391-4403) ; annexion de la Savoie et de Nice (F/17/4692-4704) ; liste des médecins, officiers de santé, sages-femmes exerçant dans les départements 1853-1926 (F/17/4541-4556) ; autorisation d’exercer la médecine en France (F/17/4514-4516) ; dossiers des médecins étrangers ayant demandé d’exercer en France (F/17/4513-4523).

La série F/7 du ministère de l’Intérieur a apporté des informations d’ordre policier : révolutionnaires russes 1907-1918 (F/7/12894-12896) ; antisémitisme (F/7/12882-12883).

Quelques éléments d’information ont été tirés des services d’archives du ministère des Affaires étrangères, de la préfecture de police de Paris et de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris.

Textes officiels

Sauf indication contraire, les textes législatifs et réglementaires cités sont extraits de : Beauchamp A. (de), puis Générès A., Recueil des lois et règlements sur l’enseignement supérieur, 1882-1915, 7 volumes.

Statistiques

Ministère de lInstruction publique, Statistique de l’enseignement supérieur (SES) 1865-1868, 1868, XXXIX-773 p. ; 1868-1878, 1878, XCV-1026 p. ; 1878-1888, 1889, XXXIII-792 p. ; 1889-1899, 1900, LXIX-517 p.

Annuaire statistique de la France, à partir de 1878. Séries régulières sur l’enseignement supérieur à partir de 1889-1890.

Bulletin administratif du ministère de l’instruction publique, 1830-1932. Statistiques régulières à partir du no 63 de 1898.

Annuaire statistique de la Ville de Paris publié à partir de 1881 par la préfecture de la Seine. Données sur l’enseignement supérieur entre 1890 et 1913.

Nous avons en outre amplement utilisé les relevés statistiques de Charrier Edmée, L’évolution intellectuelle féminine, Paris, Mechelink, 1931.

Bibliographie2

Bibliothèque de lOffice national des universités et écoles françaises, Documents officiels relatifs aux étudiants étrangers en France. Examen spécial, équivalences, statistiques sommaires des étudiants étrangers…, Paris, Presses universitaires de France, 1923.

Bonner Thomas Neville, To the Ends of the Earth. Women’s Search for Education in Medicine, Cambridge, Mass., London Harvard University Press, 1992.

Cabanis André, Martin Michel, « Les étudiants étrangers en France : notes préliminaires sur leur démographie, 1880-1980 », Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, t. XXXII, 1984, p. 199-227.

Caron Jean-Claude, Générations romantiques. Les étudiants de Paris et le Quartier latin (1814-1851), Paris, A. Colin, 1991.

Charle Christophe, Verger Jacques, Histoire des universités, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1994.

Charle Christophe, La République des universitaires 1870-1940, Paris, Le Seuil, 1994.

Charrier Edmée, L’évolution intellectuelle féminine, Paris, A. Mechelinck, 1931.

Dall’Ava Santucci Josette, Des sorcières aux mandarines. Histoire des femmes médecins, Paris, Calmann-Lévy, 2004.

Fox Robert, Weisz George (éd.), The Organization of Science and Technology in France 1808-1914, Cambridge, CUP, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 1980.

Karady Victor, Relations inter-universitaires et rapports culturels en Europe (1871-1945). Rapport de fin d’études, Programme « intelligence de l’Europe », Paris, Centre de sociologie de l’éducation et de la culture, 1992, multigraphié.

Karady Victor, « La République des lettres des temps modernes. L’internationalisation des marchés universitaires occidentaux avant la Grande Guerre », Actes de la recherche en sciences sociales, no 121-122, 1998, p. 92-103.

Karady Victor, « La migration internationale d’étudiants en Europe, 1890-1940 », Actes de la recherche en sciences sociales, no 145, décembre 2002.

Karady Victor, « Les logiques des échanges inégaux. Contraintes et stratégies à l’œuvre dans les migrations en Europe avant les années 1930 », in Hartmut Rüdiger Peter, Natalia Tikhonov, Universitäten als Brücken in Europa, Les Universités : des ponts à travers l’Europe, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2003, p. 17-33.

Manitakis Nicolas, « Étudiants étrangers, universités françaises et marché du travail intellectuel (fin du XIXe siècle-années 1930). Certifier sans gratifier, des titres universitaires pour l’exportation », in G. Noiriel, E. Guichard (éd.), Construction des nationalités et immigration dans la France contemporaine, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1997, p. 123-154.

Manitakis Nicolas, « Les migrations estudiantines en Europe, 1890-1930 », in René Leboutte (éd.), Migrations et migrants dans une perspective historique. Permanences et innovations… International conference proceedings. European Forum 1997-8, Bruxelles, 2000, (série « Multiple Europe », no 12), p. 243-270.

Manitakis Nicolas, Les étudiants étrangers en France (1880-1940) : un défi pour l’his toire de l’immigration ? [http://barthes.ens.fr/clio/seminaires/himmig/etud.html].

Manitakis Nicolas, L’Essor de la mobilité étudiante internationale à l’âge des États-nations. Une étude de cas : les étudiants grecs en France (1880-1940), Paris, EHESS, thèse pour le doctorat d’histoire et civilisations, 2004.

Moulinier Pierre, La naissance de l’étudiant moderne (XIXe siècle), Paris, Belin, 2002.

Moulinier Pierre, « Les étudiants étrangers à Paris au XIXe siècle. Origines géographiques et cursus scolaires », in Hartmut Rüdiger Peter, Natalia Tikhonov, Universitäten als Brücken in Europa, Les Universités : des ponts à travers l’Europe, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2003, p. 93-111.

Moulinier Pierre, « La clé de la forteresse : le baccalauréat comme instrument de régulation des cursus étudiants dans les facultés parisiennes au XIXe siècle », in P. Marchand (dir.), Le baccalauréat, 1808-2008. Certification française ou pratique européenne ?, Lyon, Lille, INRP, Revue du Nord, no 24 hors série, 2010, p. 95-108.

Pécout Jean, L’étude et l’exercice de la médecine par les étrangers, Paris, 1939.

Rüdiger Peter Hartmut, Natalia Tikhonov (dir.), Universitäten als Brücken en Europa, Les universités : des ponts à travers l’Europe, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2003.

Tikhonov Natalia, « Les étudiantes étrangères dans les universités occidentales. Des discriminations à l’exil universitaire (1870-1914) », in P. Ferté, C. Barrera, Étudiants de l’exil. Migrations universitaires et universités refuges (XVIe-XXe siècles), Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2009, p. 105-118.

Waxin Marie, Statut de l’étudiant étranger dans son développement historique, Amiens, 1939.

Weisz George, The Emergence of Modern Universities in France 1863-1914, Princeton, New Jersey, PUP, 1983.

Notes

1 Académie de Paris, Conseil des facultés de Paris [puis Conseil de l’université de Paris, Conseil académique], Rapport sur la situation de l’enseignement supérieur en… Rapports présentés au Conseil académique par les établissements d’enseignement supérieur pendant l’année scolaire…, Paris, Delalain frères, à partir de 1884.

2 Du fait de l’abondance des ouvrages consultés, nous renvoyons aux notes les précisions bibliographiques et ne donnons ici que les titres essentiels.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540